Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 01:41

rimbaud-par-ernestpignonernest-1

 

   Être      

(Île de Rimbaud)

Etre Rimbaud, attaché au poteau du rêve,
Descendre les fleuves sur le dos d’un radeau
Jusqu’à la chute sombre, inévitable et brève,
De l’horizon dans l’eau.

Etre un sale gosse, marcher dans la gadoue
Boire le calice de sang jusqu’à la lie,
Attendre l’hallali dans l’île de Padoue,
Parque, filer la vie.

Etre ce clavier où se posent les doigts
De la tendresse folle et du divin’ amour,
Pleurer la gamme de mes envies de toi,
Diapason de toujours.

Etre cet homme nu, locataire du Monde,
Qui paye son terme en colliers de larmes,
Qui se noie dans l’amer où regorge l’immonde,
Mais qu’un baiser désarme.

Etre seul et mourir, être deux et pleurer,
Etre en foule et courir devant pauvre Panurge,
S’abandonner aux flots pour un dernier refuge,
Et puis, avoir aimé.

Théo
Juillet 2005
 

commentaires

manU 22/10/2016 10:47

Très joli aussi !

Nad 22/10/2016 18:07

Quel poème d'amour... Sa plume a le pouvoir de me nouer la gorge, c'est écrit avec tellement de sensibilité.
Que t'es sweet de passer ici, tu me fais trop plaisir... :-*

Nad 23/07/2014 16:01

Cher Théo…
Ce qui me touche le plus dans ces vers que j’aime tant, c’est la force de la solitude et du désir. Car si le poète a pleuré, il a surtout aimé d’amour pur. Il a rêvé et s’est donné jusqu’à
l’inévitable chute. Mais il a connu l’amour, c’est déjà beaucoup…
Du grand J-M, sensible et émouvant...
Bisous maestro

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher