Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 18:57

 

833572-gf.jpg

 

C'est un ami qui m'a fait découvrir l'auteur et le livre. Un chef-d'oeuvre, un coup de coeur...

Russell Banks, militant politique et fervent critique de la société même dans laquelle il vit, nous transporte ici dans ce qui constitue son plus grand chef-d'oeuvre politique.

 

Le drame promène le lecteur entre deux continents, deux époques: le Liberia et les terroristes d'extrême-gauche américains, des années 70 à ce jour.

 

C'est l'histoire imbriquée d'un présent hanté par le passé. Le personnage principal, la narratrice, à l'époque (dans les années 70) jeune activiste en faveur des droits civiques, refait surface dans son Liberia d'antan, 40 ans plus tard, rongée par la tourmente et alors qu'elle est âgée de 60 ans. Une magnifique représentation des forces de la psyché sur le passage temps.

 

Son style littéraire nous transporte à travers un livre dense, sans pour autant nous blaser. On est continuellement porté à aller plus loin, à comprendre et à connaître le destin de cette femme que rien n'arrête dans sa lutte...

 

L’avis du Bison sur « Un membre permanent de la famille »

 

"La tristesse des vies se résume en une douzaine de nouvelles, chacune chargée d’émotion, de peur ou d’impuissance. Toutes ont ce point commun la solitude de ces êtres, ces gens pour qui la société semble leur échapper. Magnifique écriture, sombres vies, vibrantes nouvelles"

 

 

liberia

commentaires

le Bison 29/03/2017 22:53

Un auteur qui nous transporte. Effectivement, le mot est particulièrement bien choisi. Je n'ai pas encore lu cette American Darling. Par contre, je me souviens de romans extrêmement fort de Russell Banks.

Le pourfendeur des nuages, son chef d'oeuvre.
De beaux lendemains, mon premier Russell inoubliable que je relirai un jour.
La relation de son emprisonnement, pour sa forme que je relirai un jour, aussi.
Sous le règne de Bone, un livre écrit pour toi.

Nad 05/04/2017 23:07

Non je ne l'ai pas vu mais tu me donnes drôlement envie de le voir! Merci :-*
Idem pour "Pourfendeur de nuages" qui me titille du regard chaque fois que je le croise. Je me le trouve la prochaine fois que je passe chez un bouquiniste!

le Bison 04/04/2017 14:46

Tu as vu l'adaptation ciné de "De beaux Lendemains" d'Atom Egoyan (un compatriote, je crois ?).

Pour moi, le chef d’œuvre reste son "Pourfendeur de nuages". Pour le côté historique des États-Unis, et pour cette fresque sur l'esclavagisme qui se lit malgré son pavé d'une traite ou deux, à condition d'avoir les binouzes à portée de mains. Mais ce n'est qu'un avis qui ne vaut pas grand chose...

Je ne sais pas si je le relirai (compte-tenu du nombre de pages et de toutes les autres lectures qui m'attendent, des histoires d'amour et de sexe, de violence et de whisky), mais je suis souvent tenté par relire De Beaux lendemains.

(par contre, j'ai pas accroché à son recueil Survivants et à Hamilton Stark ; peut-être question d'époque et de moment de lecture)

Nad 31/03/2017 00:08

American Darling est excellent et puis j'ai A-D-O-R-É "Sous le règne de Bone" !!! Tu as raison, il avait tout pour me plaire!
Je retournerai tôt ou tard vers lui, c'est certain.
Tu m'en suggères un?

manU 24/03/2015 20:18

Un auteur sur lequel il va me falloir m'arrêter suite à vos avis à toi et au Bison...

Nad 25/03/2015 00:49



L’une de mes premières critiques, sinon la première… Je suis toute contente que tu y
sois passé pour laisser ta trace ma sweet grenouille! Et puis tu es le premier


Un auteur vraiment excellent…


Bisouilles 



L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher