Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 02:52

 

« Je suis convaincu que chaque individu, sur cette terre, est persuadé de mener une vie normale et croit que c’est celle des autres qui ne l’est pas. »

 

Qu’est-ce que ça fait du bien de temps en temps de se plonger dans un roman adolescent. D’autant plus que l’auteure, Anne Fine, plante ses personnages dans un décor noir à l’atmosphère trouble, voire tendue, qui tient le lecteur en haleine du début à la fin.

 

Nous suivons l’histoire du jeune Daniel, 10 ans. Depuis qu’il est tout petit, il s’entend répéter par sa mère qu’il est gravement malade. Coupé du monde, il passe ses journées au lit, privé d’air pur et de toutes compagnies. Quelques tableaux aux murs et des livres, d’ailleurs qu’aurait-il fait sans eux? Sa vie s’est construite dans les pages d’un roman, avec seule la force de son imagination, unique manière d’entrevoir le monde. Une maison de poupées, ayant appartenue à sa mère, repose dans un recoin de sa chambre. High Gates, la réplique parfaite de la maison où elle est née, avec des poupées à l’image des membres de la famille.

 

Un matin, des hommes sont venus le chercher. Atteinte de folie, sa mère s’est retrouvée dans un institut psychiatrique, alors que le jeune Daniel s’est vu confier au docteur Marlow et sa famille, désormais la sienne, une famille aimante, chaleureuse et rassurante. Il s’émerveillera devant tout, découvrira le monde tel qu’il est, prendra des forces. Jusqu’à être confié à son oncle Jack, dans la maison de High Gates. Non loin du Passage du diable où ont eu lieu plusieurs morts suspectes…

 

C’est donc un très bon roman qui allie le surnaturel aux puissances diaboliques. Un livre qui aborde la santé mentale et ces enfances volées. La désillusion maternelle et la force du souvenir, de l’amour qui est plus fort que tout. C’est une quête d’identité, un état de survivance et le courage d’affronter son destin.

 

« Les passages du diable sont les chemins les plus ordinaires. Et le mal n’a pas toujours les traits de la laideur. On ne saurait lire, sur le visage d’un homme, la couleur de son âme. »

 

Un grand merci à toi Nadège de me l'avoir fait découvrir, je me suis régalée :-*

(je le dépose maintenant entre les mains des garçons) ;-)

commentaires

le livre-vie 06/04/2017 13:07

J'aime beaucoup ce style de roman, ils font du bien parfois! Je ne le connaissais pas, mais la couverture a l'air de bien correspondre à l'ambiance du récit.

Nad 06/04/2017 23:05

Ça fait du bien de temps en temps de changer de style littéraire. Et en plus je trouve que les livres jeunesse ont vraiment une saveur particulière, j'ai passé un excellent moment!

Guillome 21/03/2017 16:50

je l'avais déjà repéré celui la, et tu me donnes plus envie ! merci!!

Nad 22/03/2017 01:28

Très bon Guillome, tu devrais passer un bon moment! Bisous

FondantGrignote 18/03/2017 15:42

Je conserve de ce roman un excellent souvenir... Un récit de grande qualité ! Bon week-end.

Nad 18/03/2017 21:38

Bon weekend et merci de votre passage ici!

Cristina 09/03/2017 21:40

C'est tellement beau de tomber sur une lecture jeunesse qui plait et de le partager avec ses enfants !

Bisous ma Belle

XX

Nad 17/03/2017 00:39

Y'a rien qui puisse me rendre plus heureuse que de voir mes garçons lire :-*
Bisous ma Rousse xxx

nadège 03/03/2017 15:01

Pas mon genre de lecture non plus et pourtant j'ai beaucoup aimé! Heureuse qu'il t'ait plu. Et j'espère que cela sera de même pour les garçons. Bises.

Nad 03/03/2017 16:34

J'ai passé un super moment avec ce roman ma Nadège! Merci encore et gros bisous

A_girl_from_earth 03/03/2017 00:06

Un décor noir à l'atmosphère trouble, qui tient le lecteur en haleine, ça me parle complètement ! Après j'ai des doutes pour le surnaturel et le diabolique mais ça pourrait quand même me séduire, suivant la façon dont l'intrigue est menée. A voir donc. Je ne voyais pas du tout Anne Fine dans ce registre, tiens !

Nad 03/03/2017 16:30

Le surnaturel n'est pas trop mon truc non plus, mais justement, comme tu le dis si bien, l'intrigue et le sujet sont tellement bien menés qu'il devient secondaire. J'imagine que chaque personne y retient des éléments différents, j'ai surtout vu dans cette histoire une relation de lien maternel, de désillusionnement et de folie. Tout pour me plaire :-)

jerome 02/03/2017 12:05

C'est l'auteure du chat assassin, non ? Surprenant qu'elle se lance dans un roman "surnaturel et diabolique". Pour le coup ce n'est pas trop mon truc, je suis un peu chochotte avec les livres qui font peur, même ceux pour les ados^^

Nad 03/03/2017 16:35

Toi Bison qui est friand des histoires d'Amour, j'sais pas si ça te plairait vraiment....... ^^ (mdr)

Nad 03/03/2017 16:31

Hier soir je suis allée voir justement ce que c'était, "une horreur", purée j'ADORERAIS !!! :-)

le Bison 03/03/2017 13:14

"La dame blanche"... Cela fait des mois que je me dis qu'il faut que j'aille la voir cette dame qui passe depuis des mois (peut-être même plus d'un an maintenant) et que j'hésite pour au final aller voir autre chose... Je vais y repenser...

A_girl_from_earth 03/03/2017 00:10

Si jamais tu as l'occasion de voir "La Dame blanche" au théâtre (des fois que ça se jouerait par chez toi), fonce ! Stress et peur assurés tout le long ! Je n'ai jamais été aussi parano de ma vie en allant voir un spectacle, haha ! Jamais vraiment tranquille, je me méfiais de tout le monde ! Une horreur ! Mais beaucoup de rires aussi, donc ça va.:-)

Nad 02/03/2017 16:48

Oui c'est ça et je crois que celui-ci sort complètement de ce qu'elle a habitué le lecteur à lire.
Ah comme ça on est chochotte Jérôme? :D
Moi étrangement je n'ai jamais assez peur dans les livres et les films! J'sais pas pourquoi mais ça m'a toujours attirée! ^^

Fanny 02/03/2017 10:39

D'Anne Fine je ne connais que "Le jeu des sept familles" lu il y a....20 ans? J'avais aimé à l'époque ;-)
Pourquoi pas retrouver cette chère Anne !

Nad 02/03/2017 16:50

Tiens je ne connais pas mais je vois que c'est son premier roman. Merci Fanny, j'irai voir ça de plus près! :-)

le Bison 02/03/2017 09:26

En regardant la couverture de ce roman, je pense immédiatement à Bates Motel, à ce jeune garçon, Norman Bates, et sa mère très - trop - aimante qui le couve - un peu trop. Lui aussi, semble voir passer le Diable dans sa tête...

Étonnant de te voir lire ce genre de roman, ça te change, et en plus si ça t'a régalé... Des fois, il faut se laisser guider par les autres pour découvrir d'autres sentiers, même si l'un d'eux se nomme le passage du Diable. De quoi chier des briques...

L'amour plus fort que les puissances Diaboliques ?

Nad 03/03/2017 16:25

Il en a eu des "sueurs" froides ^^

le Bison 02/03/2017 21:57

juste de quoi faire frémir ton majeur :D

Nad 02/03/2017 16:43

L'amour est plus fort que tout Bison ! :P
Je n'avais pas fait le rapprochement mais c'est vrai que ça fait penser à Bates Motel !
T'as raison, c'est pas mon genre habituel de lecture, si on ne me l'avait pas offert je ne l'aurais sans doute jamais même remarqué en librairie. C'est ce qui est beau je trouve dans les échanges de livres entre nous tous, découvrir des romans qui sortent de nos registres et qui provoquent en nous d'autres émotions. J'en lis rarement mais en plus j'adore les livres à émotions fortes, thrillers psychologiques, films d'horreur, ce livre était pour moi! :D

manU 02/03/2017 07:58

Acheté il y a bientôt 2 ans, il faudrait peut-être que je m'y mette !!

Nad 02/03/2017 16:38

Un bon moment de "détente"! :-)

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher