Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 14:48

100921   

 

Soleils

 

Sans doute sont soleils abonnés à des îles,

Qui brillent à l’appel et brûlent de longs cils ;

Sans doute sont des mains posées sur des peaux brunes,

Qui cherchent le sésame à l’entrée de vos urnes.

 

Peut-être à l’ascension d’horizontales fées

Planterai-je un drapeau au septième du ciel ;

Alors comblant le vide d’une énième belle,

Je ferai l’effraction de corps nus et défaits.

 

Mais la pierre d’amour restera un mystère,

Hiéroglyphe insoluble au ton chair de rosette,

Jamais je ne saurai ce que pour moi vous êtes.

 

Sans doute vos soleils sont étoiles qui meurent,

Et qui brillent d’autant que se rapproche l’heure

Où l’ombre invitera mon ciel et l’univers.

 

Théo

3 mars 2007

commentaires

Nad 07/09/2013 20:32

Mon cher J-M,
La femme que je suis s’émeut de lire ces mots-là, tout en sensualité et désir. J’y découvre une recherche menée avec passion, celle de comprendre l’amour avec la volonté d’un respect et d’une
admiration sans nom. J-M, certains de tes poèmes d’amour ont ainsi ce pouvoir de me faire comprendre à quel point tu es un homme sensible et humain. Celui-ci me touche vraiment beaucoup, j’ai
l’impression que tu élèves la femme du bout de tes doigts pour l’admirer dans toute sa beauté. Et ça m’embrume les yeux de savoir que ces hommes-là existent encore…
Gros bisous
Nad

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

La Frontière du loup par Hall

Rechercher