Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 15:38

Sic transit amor

 

Sic transit amor

Tu as fermé la porte, sans doute ab irato,
Acta est fabula et nous avons perdu ;
Nous ne sommes plus nous, exit alter ego ;
Passim, on voit flotter, désunis, je et tu.

Ceteris paribus, l’histoire se répète,
Toujours, le dernier mot ou l’ultima verba
Revient au silence qui parle ex cathedra
Et bâillonne l’amour … Cui bono, cui prodest ?

Oh ! Memento mori, mon amie, mon amour
Car si brève est la vie qu’il faut, nolens volens,
S’aimer sine qua non, s’aimer, s’aimer toujours !
Carpe diem, car demain, dans le temps qui l’évince,

Se déliera au vent, alea jacta est.
Alius es hodie atque olim eras,
Moi aussi j’ai changé mais je suis de ta race,
Amoureux de ta main, je resterai son geste.

Amour, te semper amavi ex animo,
Le temps te figera en un instant plus beau
Le vent fustigera les traces des chevaux
Mais toi, tu resteras, unguibus et rostro.

Théo
31 mars 2006

***

Note : j’ai commencé ce texte pour m'amuser en pensant y inclure des locutions latines courantes en français … Puis j’ai fini par écrire en latin quelques vers, ce qui change l’esprit de l’exercice.

Signification des locutions :

Ab irato : sous le coup de la colère
Acta est fabula : la pièce est jouée
Exit : littéralement « il sort » … Plus simplement : terminé …
Alter ego : autre moi-même
Passim : ça et là, en divers endroits
Ceteris paribus : toutes choses égales
Ultima verba : les toutes dernières paroles
Ex cathedra : « du haut de la chaire », avec une autorité qui s’impose
Cui bono, cui prodest ? : à qui cela profite-t-il ? (jargon juridique)
Memento mori : rappelle-toi la mort …La vie est brève !
Nolens volens : bon gré, mal gré (littéralement : ne voulant pas, voulant)
Carpe diem : cueille le jour (vers du poète Horace, devise épicurienne)
Sine qua non : tout le monde la connaît celle-là :-)
Alea jacta est : le sort en est jeté (phrase de César, dit-on, franchissant le Rubicon)
Unguibus et rostro : (par le) bec et (les) ongles … becs et ongles, sans lâcher prise.

Les deux phrases intercalées :
Alius es hodie atque olim eras : tu es autre aujourd’hui que tu n’étais jadis
Te semper amavi ex animo : je t’ai toujours aimé(e) de toute mon âme.

commentaires

Nad 23/01/2013 02:20

Cher J-M, « Ainsi passe l'amour » … et ainsi nous revient-il, plus fort et plus doux, car de la colère et de la mort, il triomphera toujours …
« Ainsi passe l'amour », « mais toi, tu resteras » …
« Ainsi passe l'amour », s'aimant toujours …
« Ainsi passe l'amour », bâillonné, le temps filant, nous revenant ...
Que j'ai aimé m'immerger dans ces douces profondeurs et me laisser aller à rêver ...
Tout cela dans un style original qui ne fait que me confirmer ceci : tu arrives vraiment à tout écrire, aucun style ne t'échappe :)
Un magnifique hommage à la vie et aux battements du cœur et de l'âme …
Bises sur la tienne, si belle ...
Nad xxx

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

La Frontière du loup par Hall

Rechercher