Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 01:33

texas

 

Dire que je viens seulement de découvrir François Barcello, auteur québécois, alors qu’il a écrit une trentaine de livres, en plus de nouvelles et de romans jeunesse. Ce livre-ci est une histoire délicieusement banale, et c’est exactement pour cela que je l’ai adoré! Banale ne voulant pas dire « vide », ni ennuyante, bien au contraire… Car j’ai voyagé au Texas avec Benjamin, un homme hors du commun. Il m’a entraînée dans une aventure complètement insolite, déroutante, insensée même, de quoi ravir ma fibre aventurière! Dans ce roman, on nous apprend à vivre et on nous amène à revoir le sens que l’on donne à sa vie. C’est déjà beaucoup, je trouve… 

 

Benjamin Tardif est écrivain québécois et traducteur dans une grosse boîte à Montréal. Un matin, il décide de tout plaquer et de partir vers nulle part, Nulle part au Texas, à bord de son vieux Westfalia rose (pas du tout kitsch, certainement pas!). Il n’avait comme seul bagage que sa brosse à dents, une bouteille de shampoing, une vieille carte routière désuète et quelques livres. J’ai toujours rêvé de m’en aller ainsi vers un « nowhere », avec le strict minimum, mes lunettes de soleil, les pieds sur le tableau de bord… Mais là, je m’égare… 

 

Benjamin roulait sur un chemin sans nom quelque part dans le désert du Texas. Un vieux panneau défraîchi indiquait de faire le plein afin d’éviter la panne sèche. Aucun poste d’essence avant 100 km, aucun endroit pour s’arrêter et boire. Il était encore temps de se rafraîchir dans les eaux du golfe du Mexique avant les grandes sécheresses. Arrêtant les moteurs, il s’est mis à poil et y a plongé tête première. Avec les 48 degrés qui lui plombaient dessus, sans climatisation, ce n’était pas une mauvaise idée. Sauf que, c’est à ce moment-là que tout a basculé…

 

En remontant la petite falaise qui surplombait le golfe, le Westfalia avait disparu. Et Benjamin était nu comme un ver, sur le bord d’une route qui ne portait aucun nom, pas âme qui vive à l'horizon, aucun téléphone (ce serait contraire à ce type de voyage), quelques sous en poche… C’est à ce moment de l’histoire qu’une belle Africaine, Soutinelle, sortie autant de nulle part que le nulle part de sa destination, est apparue. On apprendra qu’elle est propriétaire d’un bout de ce désert, amatrice du Natural Enquirer et intoxiquée au chili con carne en canne. Et puis, elle boit du Bourbon sans ménagement. Elle aura l’amabilité de lui prêter une vieille culotte trop grande, rose (décidément!) et un chemisier à franges. Benjamin se languira un peu de ses courbes… Mais fais gaffe! Peux-tu vraiment lui faire confiance quand elle propose de t’aider? Jusqu’où te manipule-t-elle? Un certain Justin Case, le shérif sanguinaire du coin, la connaît bien, lui, Soutinelle… Il y a aussi cet Oracle Simon, un télévangéliste impliqué dans des scandales financiers et sexuels, qui s’est fait prendre dans les bras d’un agent du FBI. Et qui débarquera dans le désert en limousine… Des amitiés se noueront-elles au fil de ce voyage?

 

En tout cas, pour un gars qui voulait partir seul, en road trip à l’ouest des États-Unis afin de faire le grand vide… Je me réjouis de lire la suite, « Ailleurs en Arizona », toujours avec Benjamin Tardif et ses folles aventures!  

 

Qui monte dans mon Westfalia rose? 

Critiques de Dasola sur d’autres romans de Barcelo, ICI et 

 

westfalia

commentaires

claudialucia 20/11/2014 21:31

Décidément Barcelo a l'air complètement fou, fou, fou! Et ca me plaît! Après "Les plaines à l'envers", il va falloir que je m'embarque dans sa Westfalia rose!

Nad 22/11/2014 18:22



Le Westfalia rose est à moi, le sien est plus terne et il n’a pas la fleur sur le côté
 Embarques Claudia, je t’invite! Mais je te préviens, il y a une bande de timbrés là-dedans, moi la
première! 



manU 13/10/2014 21:25

Dis donc, ça n'a pas l'air très calme comme virée !
Sympa le Westfalia ! ;)

Nad 14/10/2014 15:02



Pas très calme non, surtout si Florida est dans le coin!


 


Il est classe hein manU mon Wesfalia rose avec la tite fleur?



manU 06/09/2014 22:53

Trop classe le Westfalia !! :)

Nad 07/09/2014 04:49



Avoues! C’est la classe hein Manu? Mdrrrrrr Un beau p’tit rose bonbon viril, un cœur,
quelques fleurs et attends de voir la moquette à l’intérieur! Encore plus classe que classe! En passant, c’est Bison qui conduit, si jamais tu décides de monter avec nous, faudra prendre ton mal
en patience. Il nous met sa musique à fond de train, on ne s’entend plus parler! 



Nadael 17/06/2014 10:08

Je ne connais pas du tout cet auteur... en fait je me rends compte que je n'ai jamais lu d'auteur quebecois! Il me faudrait remédier à cela!

Nad 17/06/2014 17:24



Je pourrais t’en suggérer si tu en as envie



Jean-Charles 16/06/2014 21:31

Oh ça me branche ça !
Très envie de lire sûrement que je suis de cette de cette génération de Westfalia avec des grosses fleurs... Les z'hippys

Nad 17/06/2014 17:23



J’aurais bien aimé être de la période hippy! T’en as de la chance
Et puis il reste maintenant une place dans le Westfalia, entre Eeguab et Théo



ubu 15/06/2014 23:13

bonne journee Nadine
a la question: qui monte dans mon westfalla rose ?
--
je reponds : "" pas moi ! ""
la honte si on me voit dans ce truc de filles
et si tu avais une migraine et que je doive conduire a ta place, j aurai constamment la hantise que quelqu un me prenne en photo au volant de ton westfalla avec un coeur dessiné en blanc sur le
coté.
j aurai peur que quelqu un me connaisse et n envoie la photo a .....
ma mere
.....
Non, Nadine n insiste pas, je ne monterai jamais dans ce Westfalla rose au petit coeur blanc
nada :

Nad 15/06/2014 23:57



Ah l’orgueil au masculin!!! C’est le ti cœur qui te gène ou le rose? Parce que parlant
de rose… Tu me forces à révéler tes secrets…
Les secrets du gars qui se trimballe en pleine rue avec un roman rose bonbon sous le bras… 


C’est ce qu’on appelle de « l’évitement », peut-être du refoulement… (je ris
trop là)
Ce n’est pas bien de renier ses goûts, ça te rattrapera un jour!!!


Mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr


p.s. : de toute manière, toi t’étais dans l’entretoit, incognito



dasola 14/06/2014 20:44

Bonsoir Nadine, je note les deux titres de François Barcelo car j'aime beaucoup cet écrivain découvert il y a un peu plus de 5 ans grâce à la parution de quelques uns de ses polars. Un régal. Je te
les conseille. http://dasola.canalblog.com/archives/2009/01/21/11754023.html Bonne soirée.

Nad 16/06/2014 00:01



Tu le connais ? Comme je suis contente de savoir que cet auteur a
traversé les frontières. Je m’empresse d’aller voir ton lien



Malika 14/06/2014 11:58

Les auteurs québecois sont assez peu lus en France, et je t'avoue ma totale inculture en la matière. Quel est selon toi le plus grand roman québecois, si je ne devais en lire qu'un, ce serait
lequel ?

Nad 14/06/2014 17:04



Ah la la, un seul je n’y arriverais pas, parce qu’il y en a des
masses et beaucoup d’excellents. J’aime bien Michel Tremblay, Fred Pellerin, Gabrielle Roy, Marie Laberge, Perrine Leblanc, Guillaume Vigneault (le fils de Gilles), Margaret Atwood et tant
d’autres. Si tu as un titre en tête, n’hésite pas…



Théo 14/06/2014 10:04

Si j'ai bien compris, il s'agit d'un excellent "polar" comme je les aime ... ?
le temps de me déshabiller (ma tenue d'auto-stoppeur" et j'embarque ... :-)))

Bises

Nad 14/06/2014 16:56



Pas vraiment un polar, plus une série d’aventures
rocambolesques.


Depuis toutes ces années, je savais bien Théo que t’embarquerais
les yeux fermés! Attends… tu fais 1m90, si je te laisse ma place à l’avant, t’auras les genoux dans le front. J’suis certaine que Claude ne rechignera pas à ce que tu étendes tes pieds sur lui
mdrrr Alors on est 4, il reste une place, deux si un passager se couche dans l’entretoit



le Bison 14/06/2014 09:50

Tabarnak, il reste une p'tite place dans le Westfalia rose ? C'est qu'la guitare d'l'ami Eeguab prend d'la place à l'arrière...

Nad 14/06/2014 16:49



Tabarnak! Non seulement il reste de la place, mais j’allais te
proposer de conduire.  Ça me permettra de mettre les pieds sur le tableau de bord et de me concentrer sur la
guitare de l’ami Claude..



Eeguab 14/06/2014 06:53

Cet auteur est complètement inconnu ici mais ce voyage en Westfalia, rose de surcroît, m'intéresse. Je suis partant. A bientôt Nad.

Nad 14/06/2014 16:43



Je me doutais bien que le rose de mon Westfalia te
plairait  Dis, tu pourras gratter ta guitare en route pour nous?



L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher