Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 00:26

1017916-gf.jpg

 

C'est le seul livre dont je n'ai pas terminé la lecture avec une certaine fierté. C'est vraiment n'importe quoi et ceux qui me connaissent savent que j'arrive difficilement à dire entièrement du mal d'une «œuvre» littéraire. Je suis presque toujours en mesure de reconnaître un certain mérite à une œuvre, ne serait-ce que d'avoir été publié. Mais le livre d'Élizabeth Gilbert, ce n'est rien de moins qu'une accumulation de névroses maladroitement dissimulées sous les mots. Un chagrin d'amour déployé aux yeux de tous avec provocation. Élizabeth Gilbert est intolérable, narcissique, hystérique, imbue d'elle-même et j'en passe! Elle est à mes yeux tout ce qui s'éloigne de l'authenticité. Son voyage n'est pas crédible, j'ai soupiré à chaque page, toujours en me disant, après avoir lu les deux premiers volets sur l'Italie et l'Inde, «c'est maintenant en Indonésie que je serai touchée». Et j'ai fait le tour de la République en deux pages, c'en était vraiment trop. C'en était d'ailleurs déjà trop quand elle se prenait pour un guide spirituel après quelques jours dans un ashram de l'Inde. Bon, c'est assez, j'en ai déjà trop dit...

commentaires

Krystyne 29/10/2013 13:49

Meme reaction que toi, j'ai eu du mal a supporter le ton "moi moi moi" du livre. Ca m'avait tellement frappe parce qu'en meme temps je lisais Le dernier discours de Randy Pausch, un prof. americain
qui mourrait d'un cancer et qui redigeait son code de vie. C'etait tellement emouvant et beau et si "selfless" (altruiste?). Hmm ca fait quelques annees, peut etre je le relirai...

La seule chose que j'ai aime c'est la description de la nourriture en Italie. Mmm.

Nad 31/10/2013 02:47



Le type de personnalité hystérique que je suis incapable de supporter. J’imagine à quel point le décalage était grand
entre la fofolle et l’humaniste Randy Pausch. J’aimerais beaucoup que tu me parles de ce prof américain... On a toute une saison de hockey devant nous pour parler de longues heures de
littérature. D’ailleurs, on pourrait faire notre prochaine rencontre à l’aréna! Ha ha ha ha


 


p.s. : pour l’orgie de bouffe italienne, j’avoue que moi aussi j’avais l’eau à la bouche!



AB 20/08/2012 21:50

Nadlidou, d'après-moi c'est pas ton coup de coeur de livre là HIHIHIHIHIHI - Je suis perspicace non?!?!?!? hihihihihihiih. J'ai terminé le roman parce que j'attendais quelque chose d'inspirant mais
tout comme toi j'ai été vraiment décue et en plus tout le monde parlait de ce livre comme "le roman à lire". Je me suis même risquée à son autre roman qui traite sur le mariage... pfffffffffff
assez déprimant merci :-) hihihihihihihi bon je te laisse, bon retour de pêche muaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Nad 21/08/2012 19:09



Ah oui? Ça se voit tant que ça? Ha ha ha ha ha J'ai détesté plus Élizabeth Gilbert que ses mots. Quelle horreur!!!


Gros bisous X 1000


Nadlidou xxxxxxxxxxxx



L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

La Frontière du loup par Hall

Rechercher