Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 01:16

1249406-gf

 

Ce livre est tellement drôle! Et comme il s'agit pour Jonas Jonasson d'un premier roman, l'avenir nous réserve de belles surprises. L'auteur est sarcastique, déjanté, et son humour noir. Il suffit de regarder la page couverture de ce road movie pour saisir rapidement que notre centenaire en cavale, Allan, est un «phénomène» hors du commun. Il cavalera avec des personnages aussi loufoques que différents: un sexagénaire cleptomane, un vendeur de hot-dogs et Sonja, une éléphante. D'autres personnages s'ajouteront en cours de route et vous ne serez pas au bout de vos surprises.


L'auteur nous convie alternativement, d'un chapitre à l'autre, entre le moment présent, la cavale, et celui de l'évolution de la vie de notre centenaire, de sa naissance à sa fuite de la maison de retraite. En retraçant son parcours de vie, nous comprenons rapidement d'où vient cet attachant illuminé. Artificier de profession, Allan fait exploser les pages de ce roman dans tous les sens. Sa maison est dynamitée, son ami artificier espagnol explose, de même que l'épicier du coin. Il passera 4 ans dans un hôpital psychiatrique. Il assistera l'URSS dans ses recherches nucléaires. Il sera aussi envoyé en Chine pour combattre les communistes. Il sera sollicité par un pasteur anglican, voisin de cellule à la prison de Téhéran, pour tuer le président Churchill. Pour ne nommer que ces événements marquants...!


Il croisera la route et partagera le repas de plusieurs personnages historiques importants tels que le général Franco, Harry Truman, Mao Tsé-Toung, Churchill, Staline, Einstein, Meretskov, Nixon, Kim Jong-Il, le général de Gaulle et plusieurs autres. Chacune de ces rencontres sera aussi risible que farfelue. Il rencontrera des marxistes communistes, des socialistes, des islamistes, des bouddhistes, des hindouistes, etc... Si cette histoire est dense dans son contenu, l'humour vient à chaque moment alléger son déroulement.


Jonasson profite par moments de situations loufoques pour nous faire réfléchir: «La vengeance ne sert à rien. Il en est de la vengeance comme de la politique. L'une mène à l'autre et le mauvais conduit au pire qui aboutit en fin de compte à l'intolérable». Allan nourrit d'ailleurs une haine maladive face à la politique et on comprend pourquoi...

 

On rit aux larmes dans certains passages, notamment celui du personnage qui meurt sous le fessier de l'éléphante. Impossible de les nommer tous. Dans un épisode en particulier, alors qu'il est condamné à 30 ans de travaux forcés dans le camp de redressement de Vladivostok en URSS, Allan informe les gardiens de sa nouvelle intention: «Maintenant, j'ai envie de boire un coup. Et ici il n'y a rien à boire. Alors je m'en vais».

 

Ah oui! Ce livre est vraiment très drôle! L'humour est non seulement noir, il est subtil, intelligent et absurde. L'histoire est majestueusement bien ficelée malgré toute cette complexité de détails et finement documentée sur le plan historique. L'écriture est fluide et agréable. Les personnages sont colorés et uniques. J'ai adoré! Et j'attendrai le prochain livre avec beaucoup d'impatience... 

commentaires

UBU 02/10/2013 23:24

Voila que je passe tres rarement ici et la seule fois ou je m y arrete pour y laisser un avis, c est pour laisser les traces equivalentes a celle d un elephant dans un magasin de porcelaine.
je n ai pu depasser 150 pages, tant le manque d enjeu et d engouement pour savoir ce qui
allait se passer etait irritant
a un moment, lorsque le malfrat qui recoit Allan a la sortie du bus, je me suis dit qu il aurait fallu changer l histoire,
le type malhonnete du village aurait du prendre la valise bourree de billets, et jouer avec lui
du style " je cours , et si tu me rattrapes et je te rends la valise" ca c aurait vraiment humoristique
Non, je n ai pu entre dans l histoire, j etais a cote de mes pompes tout le temps que je passais a lire les aventures d Allan.
par contre le point positif, c est que je l ai de suite offert a une amie qui appreciera surement
et que ca m a donne une forte envie de revoir le film Forrest GUMP
qui est vraiment la source d inspiration de ce roman,
un centenaire a la place d un jeune homme attarde mental, et des voyages autour du monde pour rencontrer des gens celebres dans le monde
Oui je remettrai bien la main sur Forrest GUMP

Nad 03/10/2013 17:20



Coucou UBU,


Merci pour ton commentaire. Il y a autant d’opinions sur les livres que de livres en eux-mêmes… Pour ma part, j’ai eu du plaisir à le lire. Au début, j’ai trouvé que le
déroulement était long. Mais c’est un livre qui se laisse apprécier au fil des pages. On y découvre une plume intelligente et surtout, un humour sarcastique comme j’aime. L’auteur pose un regard
critique sur une société capitaliste avec un doigté extraordinaire. J’ai aimé voyager à travers les personnages historiques beaucoup plus qu’à travers les lieux. Les rencontres d’Allan sont
risibles, poussant le sarcasme encore plus loin. À prendre avec un grain d’humour, un livre qui m’a bien accompagnée lors d’un voyage…  


Bonne journée



Line 01/02/2013 16:27

Mais tu ne savais pas que j'étais la Benjamin Button de Villeray!!!!
bisous
xx
Line

Nad 03/02/2013 15:47



Pffffff........ J'ai toujours pensé que tu étais la Fée Clochette de la rue Marquette...


Bon dimanche quand même:)


Et gros becs évidemment


Nad xxx



Line 31/01/2013 20:06

Un incontournable, vraiment! Je n'ai pas encore terminé de lire le livre, mais je peux d'ores et déjà le qualifier d'incontournable! Merci Capucine de me l'avoir offert pour mes 35 ans!!!!

Nad 31/01/2013 20:36



Attends un p'tit peu ... écrit en 2012 … offert pour tes 35 ans, eh ben c'est que tu
rajeunis ma copine!!!J'en suis émue! Il faudra me donner tes secrets de jeunesse … doit y avoir un « incontournable » lien quelque part …
« vraiment » …


P.S. : Une chance que nous ne sommes pas allées faire de la raquette aujourd'hui !
Mes deux bacs de recyclage, les pauvres … sont rendus chez les voisins, éparpillés un peu partout … Partis au vent ! Tu nous connais ...


Gros becs  


Nad xxx



DJ 27/10/2012 23:05

Chère Capucine,

Merci de m'avoir suggéré la lecture de ce magnifique livre. Tordant, imprévisible et super original. Les personnages sont totalement disjonctés, surtout le vieux. La lecture permet un survol de
l'histoire du 20 ème siècle et nous sert une critique sévère de notre société et de ses valeurs.

A tous: ne manquez pas cette opportunité de vous divertir... en vous tordant et en réfléchissant.

dj

Nad 06/11/2012 00:23



Une belle lecture de vacances hein? Tu viens fouiller dans ma bibliothèque quand tu veux...



L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher