Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 13:45

Gilbert Langevin fut un poète québécois nationaliste et engagé (1938-1995). Il a vécu aux abords des grands Fjords du Saguenay Lac-St-Jean, entouré de paysages à faire rêver, et passé la majeure partie de sa vie à Montréal. Il a écrit pour le groupe rock Offenback, Pauline Julien et d'autres encore.


Poème tiré de « La voix que j’ai », Copyright VLB Éditeur, 1997.

 

offenback1

 

Le temps des vivants

Que finisse le temps des victimes
passe passe le temps des abîmes
il faut surtout pour faire un mort
du sang des nerfs et quelques os

que finisse le temps des taudis
passe passe le temps des maudits
il faut du temps pour faire l'amour
et de l'argent pour les amants

vienne vienne le temps des vivants
le vrai visage de notre histoire
vienne vienne le temps des victoires
et le soleil dans nos mémoires

ce vent qui passe dans nos espaces
c'est le grand vent d'un long désir
qui ne veut vraiment pas mourir
avant d'avoir vu l'avenir

que finisse le temps des perdants
passe passe le temps inquiétant
un feu de vie chante en nos coeurs
qui brûlera tous nos malheurs

que finisse le temps des mystères
passe passe le temps des misères
les éclairs blancs de nos amours
éclateront au flanc du jour

vienne vienne le temps des passions
la liberté qu'on imagine
vienne vienne le temps du délire
et des artères qui chavirent

un sang nouveau se lève en nous
qui réunit les vieux murmures
il faut pour faire un rêve aussi
un coeur au corps et un pays

que finisse le temps des prisons
passe passe le temps des barreaux
que finisse le temps des esclaves
passe passe le temps des bourreaux

je préfère l'indépendance
à la prudence de leur troupeau
c'est fini le temps des malchances
notre espoir est un oiseau

 

Gilbert Langevin 

 

 

Chez Asphodèle, c'est ici


Asphodèle1

commentaires

Jeannine Thomas 26/11/2014 13:45

Encore moi! J'ai oublié de mentionner que cette chanson a été interprétée par Pauline Julien et qu'elle se retrouve parmi plusieurs autres chansons sur le disque Pauline Julien chante Gilbert
Langevin. La musique est de François Cousineau. Un très beau disque et comme vous le voyez, les textes demeurent. Ce qui prouve sa valeur...
Bonne journée à tous
P.S. Si vous avez le temps, allez visiter le site de France Bernard qui interprète les chansons de Gilbert - y compris des inédites dont elle a créé la musique- Très beau site.

Jeannine thomas 26/11/2014 13:32

De plus, Gilbert Langevin a publié au delà d'une trentaine de recueils de poésie et a gané le Prix du Gouverneur général pour l'un d'entre eux; Mon refuge est un volcan. Il a également gagné le
prix Athanase David pour l'ensemble de son oeuvre.
Jeannine Thomas

Jeannine Thomas 26/11/2014 13:27

Bonjour,

Il est à noter que Gilbert Langevin a passé la majeure partie de sa vie à Montréal et qu'une seule de ses chansons a été interprétée par Gerry Boulet; La voix que j'ai. Par contre, Isabelle Boulay,
Dan Bigras, Bori, Yves Desrosiers et bien d'autres comme France Bernard ont interprété ses chansons.
Merci de bien vouloir rectifier et merci pour votre site.
Jeannine Thomas
pour Gilbert Langevin

Marie et Anne 15/06/2014 20:45

Un beau poème, rythmé. Nous ne connaissions pas ce poète. Merci pour ce partage.

Nad 16/06/2014 00:03



Avec plaisir



Les Conteuses 14/06/2014 12:06

Un poète engagé qui ne satisfait pas du tiède et du peu. Le rythme me rappelle une chanson de Seiz.

Nad 14/06/2014 19:44



Tu es la troisième personne aujourd’hui pour qui ce poème évoque
une chanson! Je vais le relire, en m’imaginant quelques notes… Bisous



Mind The Gap 14/06/2014 09:30

Engagé en effet ce texte avec des mots durs. Bonne journée.

Nad 14/06/2014 19:42



Bienvenu Mind The Gap, des mots durs et vrais, des mots remplis
d’espoir aussi…


Bonne journée



Jean-Charles 13/06/2014 17:42

Une jolie poésie et un monsieur qui va jusqu'au bout de lui-même. J'ai cherché sur le net qui il était et ce qu'on en disait et son choix fasse à, sa propre vie, Quel courage en tout cas !
Bisous Nad :D

Nad 14/06/2014 19:38



Hey Hey
Mister polar
Un poète tellement humain, profond. Un homme qui me touche énormément…



valentyne 13/06/2014 13:03

Je viens de passer chez Miss Aspho et je retrouve ici un bien bel espoir à la fin : l'oiseau ....
ils sont percutants les mots de ce poème ;-)

Nad 14/06/2014 19:31



L’oiseau blanc chez Isabelle, Le corbeau blanc chez Mind the Gap,
l’oiseau qui vole ici, décidément… C’est une variation sur un même thème! mdr


Bonne journée Valentyne



dimdamdom59 12/06/2014 19:21

J'aime beaucoup le rythme allégorique de ce poème!!!
C'est un très beau partage .
Merci Nadine tout en te souhaitant une douce soirée.
Bisous.
Domi.
Etant très en retard je te joins ici mon lien ;)
http://lecoindemapoesie.apln-blog.fr/2014/06/12/cremaillere/

Nad 14/06/2014 19:26



Domi, c’est d’ailleurs le rythme qui m’a fait choisir ce poème!
J’ai toujours été sensible à la musicalité en poésie…



Malika 12/06/2014 08:48

Je ne connaissais pas ce chanteur, merci pour la découverte ! Le texte est très beau !
Bonne journée.

Nad 14/06/2014 19:23





Coucou Malika, en fait ce n’est pas un chanteur, mais un poète. Par contre, il a
composé les paroles pour certains groupes d’autrefois, comme Offenback… Bisous



christw 12/06/2014 07:18

Je ne sais pas pourquoi, sans doute la répétition "passe passe", j'entends ces phrases sur l'air de Moustaki "Il est trop tard".
Il y a plus d'espoir chez G Langevin.

Nad 14/06/2014 19:20





Quelle belle analogie!



Asphodèle 11/06/2014 21:14

Waouh, c'est beau, bien écrit, rythmé, cela me rappelle les tempos des chansonniers d'autrefois quand les chansons s'étiraient sur deux pages, qu'elles avaient un sens aussi... Non pas qu'elles
n'ont en plus mais ce rythme là est à la fois poète et musicien ... Merci pour la découverte, je ne connaissais pas du tout... :D

Nad 14/06/2014 19:13





Bien vu Isa!
Le rythme et les répétitions du poème rappellent les beaux airs des chansonniers d’autrefois… Des gros becs, comme on dit ici  



L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher