Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 13:30

350476-gf

 

Si je n’ai pas lu ce roman avec la même énergie que La puissance des vaincus, du même auteur, il n’en demeure pas moins que je l’ai dévoré en quelques jours. Là où La puissance des vaincus abordait la recherche identitaire chez les jumeaux identiques, en opposant la normalité à la folie, celui-ci décortique en 600 pages un pan de la détresse adolescente : l’obésité. Au fil des pages, Wally Lamb arrive à nous faire vivre le quotidien de Dolorès, de son déclin à la chute. L’héroïne a 13 ans lorsqu’elle se fait violer (je ne vous dévoile rien, c’est dans la quatrième de couverture). Ses tourments sont à l’image des souffrances auxquelles certaines adolescentes font face. Elle est la risée de toute l’école, jusqu’au jour où, l’âme meurtrie, elle se laisse mourir en se gavant de sucreries, vivant en parfaite réclusion avec son désespoir. Ce qui l’habite est la culpabilité constante des victimes du viol.

 

Comme lectrice, je l’ai détestée. Son caractère est trop représentatif à mon goût des femmes qui attribuent leur malheur aux fautes commises, et qui, par le fait même, offrent une justification au lâcher-prise. Ces femmes qui intériorisent la victimisation et ont cessé de lutter. J’avoue que je suis très peu objective, j’ai toujours eu en aversion ce genre de personnalité. Par contre, j’ai adoré le fait que l’héroïne ne réponde pas aux standards de la beauté et que ce livre aille à l’encontre des clichés de la femme parfaite et séduisante que l’on côtoie dans trop de romans. J’ai aussi toujours été étonnée par ces hommes auteurs qui abordent avec autant de finesse l’intimité des femmes. Je pense notamment à Douglas Kennedy, qui arrive à décrire une dépression post-partum à vous couper le souffle! Bref, ce livre est aussi une leçon de courage, un cri du cœur et une longue introspection visant à se défaire de sa rage et de sa culpabilité, de son impuissance et de ses remords, de sa détresse psychologique et de sa solitude. Dans ses deux romans, Wally Lamb nous élabore un processus thérapeutique avec suffisamment de doigté pour que je sois portée à aller lire sa biographie et chercher en lui un psy de formation. J’ai fait fausse route à ce sujet, mais l’auteur est certes profondément humain…

 

lamb22

commentaires

le Bison 18/02/2017 11:52

"avec suffisamment de doigté"... Un auteur qui doit taper sur son clavier du majeur !

Je ne connais pas l'auteur... 600 pages quand même !
et je vois qu'il y a encore des billets de toi que je n'ai pas lu...

Nad 19/02/2017 22:05

Ça me faisait un peu peur aussi, puis finalement j'ai jamais lu un livre de 1000 pages aussi vite! L'histoire est vraiment excellente! Pour les soirées froides d'hiver c'est l'idéal, pendant que d'autres pellètent devant l'entrée de garage....... ^^

le Bison 19/02/2017 21:59

1000 pages... Il faut au moins une tempête de neige pour s'y réfugier... et ne pas avoir envie de pelleter la neige pour ouvrir la porte de sa cabane en rondins... et avoir la réserve de sirop d'érable... et de binouzes...

Nad 19/02/2017 20:47

"La puissance des vaincus" est encore meilleur, à mes yeux c'est un livre pour île déserte. Il fait 1000 pages mais ça se lit d'une traite, c'est TELLEMENT bon!!!!

Eeguab 31/01/2014 19:39

Hello Nadine. La puissance des vaincus m'avait intéressé mais aussi un peu pesé.J'ai publié une chronique.

Nad 03/02/2014 18:50



Bonjour Claude,


J'ai aussi lu "La puissance des vaincus", qui se trouve quelque part ici. Je suis d'accord avec toi, à la longue il y a une lourdeur presque étouffante dans ces pages. Mais j'ai quand même
beaucoup aimé "La puissance des vaincus". Mieux que celui-ci, à mon sens. Plus abouti, plus captivant...


Bonne journée à toi 



L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher