Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 18:55

917426-gf--1-.jpg

 

J'ai éprouvé beaucoup de plaisir à lire ce roman, même suffisamment pour ressentir le désir d'en savoir davantage et lire le tome 2: L'appel de la rivière (trilogie dont le troisième volume n'est pas encore paru). Par contre, si beaucoup de sujets forts et de drames sont traités: l'adolescence, la mort, le deuil, le premier amour, la sexualité, l'anorexie, l'abandon, la culpabilité, l'inceste, l'homosexualité etc, les émotions sont effleurées, à peine évoquées. C'est dommage, je me sentais constamment sur ma soif d'en connaître un peu plus...

 

Je me suis attachée aux personnages et j'ai éprouvé de la compassion pour ce qu'ils vivent, aussi détestables et antipathiques que certains puissent l'être (je pense à Anja). J'ai aimé découvrir chez chacun la trame de leur drame personnel et chercher à comprendre ce qui a forgé les fondements de leur personnalité.

 

Ce qui m'a le plus touchée dans ce roman est sans doute la relation entre les jeunes pianistes. Cette «Société de jeunes pianistes» qu'ils créent, la passion commune qui les unit et les liens qui se tissent entre eux, complexes et riches comme peuvent l'être les relations adolescentes. Au-delà de leur volonté de gagner le concours «Jeune Maestro», je crois que l'auteur voulait nous illustrer le monde «différent» dans lequel ces jeunes évoluent. Les défis auxquels ils sont confrontés chaque jour. Ketil Bjornstad a lui-même étudié le piano et gagné le Grand concours des jeunes pianistes d'Oslo alors qu'il avait 14 ans. C'est dire qu'il sait de quoi il parle et ça se sent. Des notes glissent sur le papier tout au long de la lecture. Sa passion nous est communiquée avec force et beauté.

commentaires

le Bison 24/01/2014 22:49

Que vois-je l'ami Eeguab qui promène sa guitare aussi par ici. Mais je le vois partout ;)

Un superbe roman et un grand pianiste. Je crois qu'il existe une suite. Va falloir que je regarde acr ce roman m'avait marqué et profondément ému...

Nad 24/01/2014 23:25




"L'appel de la rivière", le tome 2, est tout aussi magnifique... Si tu as aimé le premier, je suis certaine qu'il te plaira aussi, sinon plus...



p.s.: Le chat d'Eeguab ne doit pas être bien loin non plus…



Merci cher Bison    



Eeguab 24/01/2014 21:58

Aimé aussi, lu et commenté sur mon blog il y a quelques années. Dureté de ce monde de l'art avec cette compétition incessante.

Nad 24/01/2014 23:37



J’avais été très émue par la relation entre les jeunes pianistes, cette passion commune qui les unissait mais les déchirait à la
fois, les relations adolescentes étant tellement complexes. Ketil Bjornstad avait lui-même étudié le piano et gagné le grand concours des jeunes pianistes d'Oslo à l’âge de 14 ans. J'avais
l'impression de le ressentir à chaque page… 


Merci Eeguag



Sylvie 14/06/2012 14:03

Youppi! Un autre que je n'ai pas lu et que je vais pouvoir découvrir. Ma liste commence à s'allonger pas mal grâce à ton blog ... Merci!!!!

Nad 14/06/2012 18:42



La mienne aussi s'allonge quand je passe chez toi:)



L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher