Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 00:17

La puissance des vaincus

 

Je n'ai jamais parcouru un roman de 1000 pages avec une telle énergie! Wally Lamb a un talent indéniable pour la rédaction de romans costauds. Il capte notre attention dès le départ, nous subjugue au point où l'on ne peut plus lâcher le livre, puis nous amène vers une finale sans ambiguïté, qui répond aux divers suspenses tout en affinant, dans un dernier aveu, la complexité des traits de personnalité de chaque personnage.

 

L'histoire est merveilleusement bien écrite, dense, d'une richesse peu commune... Elle analyse la recherche identitaire avec finesse. Mais avant tout, elle oppose la folie et la normalité chez les jumeaux identiques. Thomas est un schizophrène paranoïaque qui a des obsessions délirantes, et son frère jumeau, Dominik, est sain d'esprit. Ainsi débute le roman alors que Thomas, dans une bibliothèque, se tranche la main au nom de la paix, pour protester contre l'intervention militaire au Koweit. Dans son délire, il est persuadé que la CIA et le président Bush sont de connivence contre lui, que le FBI et le KGB veulent le supprimer et qu'il a été choisi par Dieu pour sauver le monde.

 

S'ensuivra chez Dominik une longue introspection visant à le défaire de sa rage et de sa culpabilité, de son impuissance et de ses remords, de sa détresse psychologique et de sa solitude. Pourquoi aurait-il défié les lois de l'hérédité en échappant à la psychose de son frère? Un retour dans les recoins les plus obscurs de leur histoire familiale tentera d'y répondre, par l'entremise d'une thérapie. Jusqu'à se demander, au final, lequel des deux frères est le plus souffrant ...

 

Ce roman aborde en parallèle le chagrin d'amour, la perte, le deuil et surtout, le pardon. L'histoire est authentique sans jamais sombrer dans le pathos. La représentation du milieu carcéral psychiatrique est troublante de vérité. C'est à mes yeux un véritable chef-d'oeuvre … J'irai remercier la gentille libraire que j'aime tant chez Renaud-Bray, d'avoir presque insisté pour que je l'achète, parce que je serais passée à côté d'un excellent moment de lecture...

 

L’avis d’Eeguab

 

lambokok

commentaires

manU 01/05/2017 13:29

Quand on est ferré par une écriture, il est parfois impossible de lâcher le livre !

Nad 01/05/2017 13:54

Oui et c'est tout l'univers psychiatrique qui est vraiment fascinant! Trop bon ce roman! Ça a des airs de Shutter Island à ce niveau là...
Y'a toute la psyché de ces deux jumeaux qui est décortiquée, pourquoi l'un sombre dans la folie et l'autre non. Les traumatismes du passé etc...
(ok j'arrête de vendre mon roman) ^^

manU 01/05/2017 09:56

Il me tente évidemment mais je ne suis pas certain d'arriver à me lancer dans un tel pavé...

Nad 01/05/2017 12:20

1000 pages, c'est certain. C'est le seul pavé, de toute ma vie, que j'ai lu d'une traite. Étrangement, il se lit tout seul...

manU 27/04/2017 09:07

Quel enthousiasme !

Nad 27/04/2017 16:20

S'il ne faisait pas 1000 pages et que je me sens toujours mal d'offrir et imposer des livres aussi longs, celui-là je l'offrirais souvent!
Il te tente? My god dis ouiiiiiiiiiiiiiii!

Eeguab 06/02/2015 09:23

J'ai plutôt aimé ce livre avec quelques réticences exprimées dans ma chronique mais il y a quelque temps de cela. Bonne journée.

Nad 07/02/2015 05:16



J’ai été bouleversée par cette lecture, marquée au fer chaud. Je dirais même que
c’était mon plus grand coup de cœur cette année-là… Bonne journée à toi



Malika 06/05/2014 08:51

J'avais également été impressionnée par le volume et puis finalement on ne sent pas vraiment passer les 1000 pages. Mes souvenirs sont peu précis, je l'ai lu il y a bien 5 ans, mais je me souviens
avoir été touchée par cette histoire de fratrie. Je n'ai d'ailleurs rien lu de cet auteur depuis mais il faudrait ...

Nad 06/05/2014 17:55



Ah la la j’ai eu tellement de plaisir à lire ce
livre. 1000 pages que je n’ai jamais vues passer. « Le chant de Dolorès » est aussi excellent, dans un autre registre, celui de l’obésité chez les adolescentes et de l’image du corps.
Bonne journée Malika



L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher