Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 23:26

Nérée Beauchemin est un poète québécois (1850–1931) né à Yamachiche, au Québec. Il poursuit à la fois des études classiques, en plus d’études médicales. Commence alors sa carrière en écriture. "Les Floraisons matutinales" est son premier recueil. Ces vers écrits en alexandrin me plaisent énormément. Je suis infiniment sensible à la musicalité qui s’en dégage. Quant au thème… Ah ! La mer…

 

Allez lire « Les clochettes » de Beauchemin chez Valentyne, c’est exquis et ça sent l’hiver!

 

mer1-copie-1.jpg

 

La mer


Loin des grands rochers noirs que baise la marée,
La mer calme, la mer au murmure endormeur,
Au large, tout là-bas, lente s’est retirée,
Et son sanglot d’amour dans l’air du soir se meurt.


La mer fauve, la mer vierge, la mer sauvage,
Au profond de son lit de nacre inviolé
Redescend, pour dormir, loin, bien loin du rivage,
Sous le seul regard pur du doux ciel étoilé.


La mer aime le ciel : c’est pour mieux lui redire,
À l’écart, en secret, son immense tourment,
Que la fauve amoureuse, au large se retire,
Dans son lit de corail, d’ambre et de diamant.


Et la brise n’apporte à la terre jalouse,
Qu’un souffle chuchoteur, vague, délicieux :
L’âme des océans frémit comme une épouse
Sous le chaste baiser des impassibles cieux.


Nérée Beauchemin

(Tiré de : "Les floraisons matutinales", Victor Ayotte, 1897)

 

 

Chez Asphodèle, c’est ICI


 

Asphodèle1

 

Asphodèle, Valentyne, Nelinha, Lili, Marie et Anne, Soène, Dan Gazénia, Jacou, Jean-Charles, Modrone-Eeguab, Natiora, Les Points Contés, LylouAnne, Fransoaz.

commentaires

eloy 29/07/2015 09:43

Joli poème.
Tout ce qui a trait à la mer, m'attrait,
après tout il n'y a pas que les vaches à traire ou pis qu'on mal traite!
Quant à Nérée, j'ai pleuré, égérie de plus belle quand je sus qu'un jour sa mère lui avait dit:
Nérée, mon fils, ne faisons pas de vague, ne dilapidons pas ce que nous Poséidon!
Noyé dans un verre d'eau ainsi Nérée mourut: Faudrait savoir!
En tout cas contrairement au phénix jamais il ne renaquit de ses cendres
Ben oui, c'est comme ça chez les mites au logis gaulois, on mélange tout!
Bon je m'en vais sur la pointe des pieds, fête comme si je n'étais pas venu!

Nad 08/08/2015 16:42

Vous saurez Sieur Eloy que comme le dirait si bien mes amis Minions, je ne ronfle pas la nuit, je respire différemment! Pffffff tu manques pas d’air! ^^

Pour les slips, c’est déjà bon que tu les changes de temps en temps. Pour reprendre un vieil adage, la culotte est au marin ce que la bitte est à l’amarrage (©)! Merci de rien (mdr)

Mes respects à ta maman, elle en a bavé avec toi!

eloy 07/08/2015 09:03

Ah meuh non nulle ingratitude m'enfin, je partais juste sur la pointe des pieds pour ne pas te réveiller, tu ronflais si bien.................et j'entends siffler le train...........en cadence on aurait du rap!!!
Je confirme, je suis culotté, même que ma moman me dit souvent:
T'es culotté quand même tu pourrais changer de slip de temps en temps!!!

Nad 01/08/2015 17:40

Je vois qu’on est en pleine forme Mister Poupou!!! :D C’est l’effet Margaux ou orgie de poutine? Tu sais, ta vache à traire pourrait bien nous servir à produire le meilleur fromage en grain de la roulotte Trabant. À moins qu’elle ne finisse en peau de vache sur mon divan que tu connais par cœur…

Et le voilà qu’il part sur la pointe des pieds l’ingrat! À force d’avoir côtoyé autant de ports et passé la moitié de sa vie en mer (et l’autre à boire du Margaux), j’imagine qu’on en perd de son savoir vivre… Mdr (merci de rien!) Tu brises mes rêves du marin qui t’enroule dans ses filets pour t’emmener au sommet de la huitième vague! C’est à pleurer… snif snif

Il se nourrit d’ambroisie et déverse ses surplus sur les divans de pas sages… Avant de tout mettre sur le dos de Nérée! Quand ce n’est pas sur celui de Solange… Il faut être culotté ma foi.

Déversement de bave morveuse! ^^

manU 18/10/2014 22:49

J'aime la mer.
Sa couleur, son odeur, son bruit mais ce que je préfère je crois c'est son mouvement, la mer c'est la vie...

Et ce que j'ai aimé avec ce poème, c'est que j'y ai ressenti cette vie...

Nad 19/10/2014 15:35



« La mer c’est la vie… ». Qu’est-ce que c’est beau… !  



le Bison 21/05/2014 14:44

profite ;)
parce que je viens rarement sur de la poésie... :)

Nad 21/05/2014 15:49



Attends, je vais en trouver d’autres qui vont te faire craquer…………



le Bison 21/05/2014 12:49

Je suis un peu loin de la poésie, mais beau poème. Parce qu'il parle de la mer et qu’effectivement il y a une certaine musicalité entre les vers comme le ressac s'échouant sur le rivage.

Nad 21/05/2014 14:42



Le ressac qui s’échoue sur le rivage est une
image très belle je trouve, elle me fait penser à l’élan amoureux de corps qui s’enlacent. C’est toujours un plaisir de te voir ici. Bonne journée Bison..



valentyne 17/05/2014 19:19

Une découverte pour moi, ce poète :-)
J'aime beaucoup cette mer amoureuse qui sait se faire désirer, tour à tour proche et lointaine ;-)

Nad 20/05/2014 23:07



Le fameux jeu de l’amour à ses débuts, j’avance
tu recules, tu avances je recule, tout cela dans une danse pleine de désirs. J’aime beaucoup ton commentaire



Jean-Charles 16/05/2014 08:24

Je viens de découvrir qui est Nérée dans la mythologie, effectivement c'est prédestiné... La mer est comme une femme d'abord vierge puis ensuite sauvage. :D
Bienvenue au club Nadine, tu vas nous faire découvrir des poètes inconnus.

Nad 20/05/2014 22:58



Dire que je suis passée à côté de l’allusion
d’Asphodèle à propos de Nérée et de son prénom ! Ah la la Nad, réveilles… ! Je sais maintenant que c’est un dieu marin  Il est temps que je relise l’Odyssée et l’Iliade !


« La mer est comme une femme d'abord vierge
puis ensuite sauvage ». Belle analogie J-C ! Je sens que je vais méditer toute la soirée là-dessus mdr C’est très beau  



Marie et Anne 15/05/2014 21:34

Ha la mer ça fait rêver. Merci pour ce jolie poème.

Nad 15/05/2014 22:44





Elle nous
transporte loin, très loin… Bienvenue Marie et Anne   



Asphodèle 15/05/2014 19:32

Me voilà Nadine, me voilà !!! Pfiiiou avec le passage impromptu de ma cousine hier, j'ai été toute déréglée mais je reprends les choses en main !!!^^ J'ai souvent croisé son nom sur les sites de
poésie et je ne savais pas qu'il était québécois ! Nérée, un prénom prédestiné pour écrire sur la mer !!! :) Je vis pas très loin de la mer mais encore trop loin pour la voir tous les jours ! Je
l'aime déchaînée aussi bien que calme c'est toujours une source d'inspiration et de bonheur ! C'est une excellente idée que de nous faire découvrir des poètes de chez toi ! On ne connaît pas assez
nos cousins !!! Bises Nadine et re-bienvenue dans ces jeudis en poésie !^^

Nad 15/05/2014 22:43



La
blogosphère permet de rencontrer des personnes vraiment bien belles. Ce lien tissé chez Jean-Charles me ravit et je me réjouis de participer aux jeudis poésie.


Tu vis près
de la mer, chanceuse... Elle est pour moi source d’apaisement, de douceur (liquide)  Même violente, je lui
trouve ce calme tranquille...


Bises
Asphodèle    



dimdamdom59 15/05/2014 18:10

Un bien joli choix!!! Je ne connaissais pas du tout, voilà encore une bonne raison pour dire que cet atelier poésie est une formidable idée de notre amie Asphodèle!!!
Bienvenue à toi.
Bises amicales.
Domi.
http://lecoindemapoesie.apln-blog.fr/2014/05/14/lane-vert/

Nad 15/05/2014 19:06



J’ai
l’impression que je vais poster souvent des auteurs québécois. Oui, quelle formidable idée de la part d’Asphodèle ! Domi, je suis allée me promener « chez toi », que c’est
accueillant…


Merci pour ce
gentil mot de bienvenue



claudialucia Ma librairie 15/05/2014 14:22

Un poète que je ne connais pas du tout. J'aime le rythme du poème qui épouse la versatilité de la mer entre violence et douceur.

Nad 15/05/2014 19:03





Tu as raison,
la mer connaît ses extrêmes, ses tempêtes et ses accalmies. Il fait si bon s’y ressourcer... 



Nadael 15/05/2014 10:28

On voit que tu l'aimes, la mer. Très beau poème.

Nad 15/05/2014 13:39



J’aime la nature dans tous ses états, la mer
beaucoup, la montagne aussi... Bonne journée, Nadael



Les conteuses 15/05/2014 09:37

J'aime la mer et comme le poète, je l'aime houleuse et sage, confondue avec le ciel.

Nad 15/05/2014 13:38



Houleuse et sage, comme l’âme humaine… Bienvenue
« Les conteuses »…



Eeguab 15/05/2014 07:49

L'auteur: un beau prénom et un joli nom pour un thème magique et farouche. Merci.

Nad 15/05/2014 13:37



Je n’avais même pas remarqué le prénom
!  Un « thème magique et farouche ». Oui, tu as les
mots justes Claude…



L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher