Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 00:01

723500-gf

 

Ce livre repose désormais non loin de « Mange, prie, aime » d’Élizabeth Gilbert. À vrai dire, ils se voisinent de très près. C’est contagieux, vous croyez ? Pour ceux ou celles qui me connaissent, c’est donc dire qu’il se trouve sur l’étagère « à proscrire » de ma bibliothèque. Dois-je quand même préciser que mon intention initiale en l’abordant était d’ordre affectif, elle visait à partager une lecture avec ma nièce Amélie, accro du shopping. Qui plus est, nous revenions de New York... Bon, assez les excuses, je l’ai lu, et jusqu’au dernier mot. Oui oui, vous pourrez vérifier, il s’agit de « Félicitations ». Ironique, non?

 

Le roman débute par une profonde dédicace : « Pour Gemma, qui a toujours su la valeur d’une écharpe Denny and George ». Ça commence fort… Mais parlons du personnage principal, Becky Bloomfield. Elle est experte financière à une émission télévisée, « Morning Coffee », où elle prodigue des conseils d’épargne à des milliers de téléspectateurs. Cordonnier mal chaussé, la dame Bloomfield en question n’arrive pas à payer son loyer, est au bord de la faillite personnelle et croule sous les dettes. Elle est accro à la dépense et aux mauvais placements.

 

Durant ces 400 interminables pages, nous l’accompagnons dans les plus grandes boutiques de New York, les instituts de beauté, les restos bon chic bon genre. Nous assistons aussi à de pénibles discussions stériles et superficielles. Mais le comble, là où j’ai littéralement craqué, est ce long passage qui vante la consommation au profit de la culture. Attendez, je vous explique… En chemin vers le Musée Guggenhein, l’un des plus grands musées new-yorkais, Becky est déviée de sa route par Chanel, Saks, Yves St-Laurent… C’en est trop, elle craque… La pauvre, si vulnérable… Mais elle n’est pas sans ressource… Quelle imagination ! Elle passe donc par la boutique du dit musée et s’achète le catalogue des œuvres, pour aussitôt repartir soulagée d’un énorme poids, et reconquérir l’univers numéro un du consumérisme. J’avais envie de pleurer…

 

En gros, si vous avez envie d’un roman qui manque de style, de profondeur et de raffinement, vous serez ravies. Ajoutez à ce désastre tous les clichés de la femme-objet, nunuche et dépensière, hystérique et impulsive, écervelée… En ai-je oublié ? Ah, si ! Où ai-je la tête… Il y a le charme, les apparences… et je cite, « l’apparence est le secret de toute négociation ». Pour vous situer dans le contexte, Becky devait rendre visite à John Gavin, directeur des services de découvert. Pour l’occasion, elle ne manque pas de prévoir des sous-vêtements sexy... Je crois que Simone de Beauvoir en aurait aussi pleuré…

commentaires

manU 08/03/2017 06:38

Parce que toutes les femmes ne sont pas "nunuche(s) et dépensière(s), hystérique(s) et impulsive(s), écervelée(s)" ?........................................

;D

Nad 17/03/2017 00:35

PTDRRRrrrrrrrrrrrrr pour te mordre, je vais directement aux cuisses? ^^

ubu 10/06/2014 23:18

OUI OUI OUI M'dame
J ai bien depense 1 piastre pour un livre de l accro du shopping
un : c etait une bonne action car celui qui me l a vendu, a pu enfin dormir la nuit, lui qui se disait que sa tresorerie ne s en releverait pas s il ne ramenait pas un peu d argent avec cet
ouvrage
deux : l autre bonne action c est que ca va permettre a une de mes deux copines...
qui je te le rappelle ne savent meme pas la signification du mot medieval et j en passe , la liste serait trop longue, ...
de tenir en main un ouvrage dont le vocabulaire ne soit pas trop eloigne des tabloids
des noms , des prenoms, des noms de lieux, des marques de vetements, ken et barbie, et leur chien youpla, ca leur suffira
je t assure que pour medieval et le reste c est vrai de vrai, 24 ans, et toutes leurs dents, mais pas le vocabulaire qui va avec... helas !
bon oui je l ai achete, et je le referai meme si une des deux etait jalouse de l autre...

Nad 11/06/2014 00:41



Y’a beaucoup de personnes, comme toi, qui camouflent le désir
irrépressible d’une lecture sous le prétexte de la bonté et du dévouement. J’en ai vu d’autres… J’te crois pas, je veux des preuves.. Bla bla bla…



ubu 09/06/2014 22:14

coucou
je t avais dit que si je trouvais un livre de l accro du shopping, je l acheterai ( a tres tres bas prix, hein !!! je suis pas tombe sur la tete ) et voila que je trouve :
CONFESSIONS D UNE ACCRO DU SHOPPING
O Joie
O Bonheur

je viens de l acquerir pour une seule petite piastre, et je me demande deja a quelle copine je vais bien pouvoir l offrir
j en ai deux a l esprit
ca leur fera certainement plaisir avec la petite couverture en rose
bon je vais quand meme faire une chose tres tres risquee avant de le donner
je vais le lire
et qui sait, peut etre que j acheterai tous les autres par la suite...
ah ah ah

bon en verite j en doute enormement

Nad 10/06/2014 19:36



mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr


J’te crois pas!


Tu n’aurais même pas dépensé 1$ pour Kinsella! Le cas contraire,
soit t’es tombé sur le capot, soit t’es dans une petite forme nécessitant des soins…


Par contre, le rose te va bien et je t’imagine te promener dans la
rue avec ton beau petit roman sous le bras! mdrrrrrrrrrr



Elise 01/05/2014 12:20

Parfaite lecture d'avion. J'ai lu ce livre en anglais, en direction de Londres. Il m'a fait rire à haute voix à de nombreuses reprises. Sophie Kinsella est l'experte dans ce type de livres légers,
amusants, permettant d'oublier ses problèmes pour rire de ceux du personnage principal, (dans cette série Becky, pauvre fille qui veut bien mais à qui une carte de credit ne devrait jamais être
remise). La série complète des livres "shopaholics" vaut la peine. En fait, tous les livres de S. Kinsella que j'ai lu sont plaisants. On ne se trompe pas avec elle, si on recherche quelque chose
de léger.

Nad 01/05/2014 19:16



Coucou Elise (un plaisir de te voir ici),


Peut-être qu’en haute altitude il se digère
autrement. Il m’avait vraiment énervé celui-là. Je n’ai pas aimé qu’elle vante la consommation au profit de la culture. Ça frôlait le ridicule, mais peut-être que c’était aussi son objectif. Ou
bien je n’ai pas compris son humour… Quoi qu’il en soit, les livres c’est un peu comme l’amour, il y en a pour tous les goûts…



ubu 05/02/2014 23:03

Merci Nadine pour cette bonne critique !
j aime à essayer de transmettre le plaisir que j ai trouvé dans la lecture, toujours, tout le temps,et certaines fois quand je vois les jeunes femmes qui arrivent au travail, je leur demande ce qu
elles aiment lire, et toujours la réponse est qu elles n aiment rien lire.
Bon, elles lisent les trucs people, les histoires macabres du style, "il enfermait son épouse dans un placard sous l escalier depuis 15 ans..."
Mais de la vraie lecture, ca, laisses tomber, y a plus personne qui prend le temps de lire, et ta critique me fait penser que quand je demande, si elles ont vu une expo dont toute la presse parle,
elles ne savent que dire " on n a pas le temps !"

""Entre parenthèses, il y a cet article a lire du monde diplomatique sur le temps qui nous échappe:
http://www.monde-diplomatique.fr/2012/10/HALIMI/48240
""

Alors, avec ta critique, j ai trouvé le livre parfait a leur offrir si je le trouve a un très bas prix, du style 3 dollars maximum.
mc kinsella deviendra surement l auteur que j offrirai pour donner le gout de la lecture a des copines de travail qui n aiment pas du tout lire.
J ai essayé de faire découvrir "La liste de mes envies" un roman tres beau, simple en rapport avec l amour et bien construit mais ce livre n a pas été bien recu, c est a dire, qu il n a meme pas
ete lu.
L accro du shopping devrait les ravir.
Pas de mots difficiles, ca me rappelle la fois ou je parlais du complexe d Oedipe et ou la personne m a demandé:
" Mais c est qui DIPPE ? ".
De la superficialité a gogo, aucun message moralisateur du type " si t es a New-York vas absolument au MOMA", pas du tout au contraire, vas faire du shopping et achétes une carte postale du MOMA a
la boutique.
--
Si t as encore des idées de lecture comme ca je suis preneur....

Nad 06/02/2014 18:58



Pauvre Freud, s’il savait comment les gens méprisent son copain
« Dippe »… (mdr). Hum hum… D’autres lectures du même genre à suggérer ? Facile… Kinsella en a plusieurs autres dans le même genre : « Confessions d’une accro du shopping », « Mini-accro du shopping », « L’accro du shopping dit oui »,
« L’accro du shopping attend un bébé », « L’accro du shopping a une sœur », etc etc….Tu peux aussi suggérer le magazine « Dernière heure ». C’est ici :



http://www.tvapublications.com/publicite/main+fr+01_100+magazines_et_hebdos_Derniere_Heure.html?magazineID=9



« Échos vedettes » c’est du costaud aussi :



http://www.tvapublications.com/echosvedettes.aspx



Ah oui ! Mange, prie, aime…. Elles vont adorer le style fofolle… Oublies
la « horde », déjà avec les symboles c’est foutu… Elles vont commencer le livre par la fin (clin d’œil)



Faut-il en rire ou en pleurer ? Comme j’aime pas pleurer je vais en
rire J



sylvie 17/01/2014 00:22

Tellement raison, Nadine. Superficiel!!!! J'ai honte de l'avoir lu sans en avoir fait une analyse aussi critique que la tienne. Lecture très légère de chalet. Voilà!!!!

Nad 17/01/2014 02:47



Lecture de chalet ? Bonne idée J Parlant chalet... il faudrait que tu me redonnes les dates... au chalet
dis-moi, il y a « Mange, prie, aime »? Ces deux-là se voisinent bien... (je fais dans l'humour en plus!) 


Ça me fait trop plaisir quand tu passes par ici...


Bonne nuit  


Nadlidine xxx



le Bison 13/01/2014 22:35

Malgré cette brillante analyse, je crois que je m'abstiendrai de cette lecture. Beaucoup trop subversif. Cela semble aller trop loin pour l'être sensible que je suis...

Alors, je ne dirai rien. J'attendrai patiemment la lecture du moment qui me parait nettement, pour ne pas dire carrément, plus intéressante, voir même passionnante (je n'exagère pas). Oui, je suis
curieux de Frida Kahlo. Je connais pas, mais ses toiles ont quelques choses et ce destin... Plus enivrant que de fureter dans les grands magasins pour acheter le dernier string en solde (même si
c'est du Dolce & Gabbana)

Nad 15/01/2014 18:54



J’ai accompagné ma nièce dans cette lecture, c’était ma seule motivation. Ça ne devrait même pas être permis d’écrire de telles absurdités (sourire). Mais
Frida Kahlo… Là, je pourrais en parler durant des heures devant un bon Margaux :-) Amoureuse du monde de l’art, en novembre 2012, je me suis rendue à Toronto, au Musée des beaux-arts de
l’Ontario, pour voir l’exposition « Frida & Diego: Passion, Politics and Painting ». J’en suis
revenue complètement sous le charme. Depuis toujours, je voue une admiration sans nom aux œuvres de Frida et Diego, Rodin et Camille Claudel… Leur histoire et leur extrême passion, exprimées sous
la forme de l’art et du déchirement, m’arrachent des sentiments de fascination. Devant une toile, une sculpture, je craque. La magie s’installe en moi… Coloane est à la mer ce que l’art est à mon
cœur… c'est presqu'une histoire d'amour...



L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher