Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 18:17

 homepage cite ndf-copie-1 

Fatale
(Hommage à René Char)


Ton coeur a pris la rue qui ouvre mon automne,
D’une ville où personne ne prononce mon nom ;
Où t'emporte le glas de ce pas qui résonne ?
Peu m'importe : un visage ; amour est son prénom.

Tu t'enfuis au soleil de ta vie éclatée ;
Sur le chemin de ronde, qui garde la cité
Par mon coeur dessinée, tu es la convoitise
Des archers inconnus, que ton silence attise.

La flèche d'un regard bien sûr se plantera
En l'eau noire des yeux ; nous ne serons plus deux.
Nous serons l'un sans l'autre, plus un qui t'aimera.

Ton coeur a pris la rue qui ouvre mon automne,
D’une ville où personne ne prononce mon nom ;
Que m'importe le glas de ton pas qui résonne ?
Toi, l'amour sans visage, un amour sans raison. 

Théo
2003- 2005

commentaires

Théo 06/10/2013 20:03

Merci, chère Nad, d'avoir posé ici cet hommage ... bien sûr, je l'ai personnalisé ... J'ai simplement volé le rythme de son poème (Allégeance je crois). Le reste, tu l'as bien compris, c'est le
cœur de Théo.
Merci pour ta pensée d'automne et ton coeur toujours ouvert.

Bises

Nad 09/10/2013 21:29



Tes poèmes viennent toujours du "coeur de Théo". C’est pourquoi je les aime tant …


 


Bises d’automne 



Nad 23/09/2013 18:52

Cher J-M,
Je retrouve une plume que j’admire, la tienne, pour rendre hommage à un poète que j’admire tout autant… Mais avant tout, pour rendre hommage à des sentiments plus forts que la perte…
L’automne est une saison belle en couleurs, mais combien froide quand elle nous ramène vers des souvenirs nostalgiques et l’ennui de l’absence…
Quand l’amour à deux fait place au « l’un sans l’autre ».
Heureusement que le cœur existe pour que l’amour survive à jamais dans le cœur de ceux qui se sont vraiment aimés. Et que le destin a cruellement séparé…
C’est l’automne…
Bises spéciales

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher