Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 21:12

couchant

 

Couchant

A l’écume du soir la vague se dénoue,
Nos ombres allongées, on n’en voit plus la tête,
Les bateaux embrumés de la poupe à la proue,
Et le seul cri certain est celui des mouettes.

Qu’il est bon de rêver !

A l’incertain des mots répondent les corps chauds,
Par de larges élans, comme des océans
Qui menacent le ciel de songes abyssaux
Et partent à l’assaut en éternels amants.

Qu’il est beau le couchant !

Au reflet qui surgit de la Lune à tes yeux,
J’appose le miroir sans tain de mon regard ;
A tes lèvres se pose un cri silencieux,
Nos mains font un anneau scellé dans le hasard.

Qu’il est doux de t’aimer !


Théo
2-4 juin 2007

commentaires

Nad 16/10/2012 14:15

Cher JM,
Beaucoup de tendresse et des tonnes d'ivresse... comme il est doux de rêver sous ces mots... J'ai côtoyé en tes vers de magnifiques images qui font frissonner. Soupirs... Ta plume est belle peu
importe les habits qu'elle revêt, mais quand elle chante l'amour au couchant, on voudrait ne jamais s'éveiller...
Bises
Nad

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

La Frontière du loup par Hall

Rechercher