Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 18:40

Comme un poil dans la main

 

J’ai la main heureuse comme à poil dans la main*

 

un chemin dans la main heureux qui m’invite dans la tienne.

 

Quand je t’ai sous la main, ta main a le cœur sur la main,

 

elle m’impose en sous-main se fait courante, se fait la main, se paume dans la minceur de mon futal  ce misérable vagabond tendant la main.

 

Tant dans la main qu’elle se maintient en main propre:

 

Main mise ainsi, la main dans le sac fait main c’est sûr c’est un sacré coup d’main, c’est sûr je t’aime, c’est humain.

 

Si sûr que des deux mains je prendrai mon courage et j’irai voir tes parents pour leur demander ta main dès demain.

 

Peu m’importe ce qu’ils m’imposent, toujours, toujours tes mains disposent

 

Sans nullement m’indisposer; tout ce qu’elles m’infligent, m’intéresse et m’inspire même s’il faut que ça m’incise:

 

Mains sises ici-bas, j’aurai toujours la main heureuse!

 

(Ferme poignée de main du père roumain qui m’intime l’ordre d’entrer, tendre baise main à la belle-mère au beau balcon qui m’intimide):

 

- Madame, Monsieur, permettez-moi de m’introduire, je suis Rimarien je viens vous demander la main de votre fille.

 

-Jeune homme, permets-moi de m’informer, laquelle veux-tu ? L’adroite ou la gauche ? (Question du père).

 

-Euh, le visage tout carmin, mon courage me glisse entre les mains comme un savon,

 

mais comme nous savons tous que l’inspiration prête main forte je lui réponds sans m’indigner: Les deux Monsieur !

 

-Tu n’y vas pas de main morte gamin, il t’en faut deux !

 

Face à ma mauvaise inspiration, je décide de ne pas m’incruster, je passe la porte, la main passe telle un ange, rien ne va plus; tout ça m’incite à me reprendre en main à passer à autre chose, m’inventer un destin, changer de main, m’impliquer derechef à rechercher

 

celles de seconde main, histoire de ne pas perdre la main.

 

Quelques poignées de secondes mains plus tard :

 

Maintenant, je sais quoi dire à l’examen pour éviter

 

que le doute échoit devant l’embarras du choix.

 

-Monsieur je suis venu vous demander le sexe de votre fille.

 

-Au fond du couloir à droite!

   
JCE 21/06/2006(remanié à la main ce jour 25/06/2012)

 

*Sans remord alité : c’est toujours mieux un poil dans la main qu’un poêle brûlant !

commentaires

ELOY 20/03/2013 02:08

Je suis vraiment un nain compris, je me décarcasse à faire des poèmes d'amour et ma psy qui devrait être la première amant coup ragé, se moque, vi vi l'amooooooooooooooour tel que tu l'écris ça me
fait penser à une vache qui beugle à s'en faire péter les pis de rire, et pis surs bien sûr.
Ben moi aussi je te fais des bisous baveux pour que tu en baves comme j'en bave à essayer d'être romantique!

Nad 15/04/2013 19:10



Des poèmes d'amooooooooooooooooooooooooour???  Je sais bien que tu en es le spécialiste........ Ta plume est un
encrier de je t'aime ... Seulement là, si tu te mets à comparer l'amour à une vache, c'est grave ... c'est que tu auras passé trop de temps sur mon divan en peau de vache, jusqu'à
t'identifier à elle ... Mon Dieu, je n'en finirai jamais avec cette thérapie ... Chaque jour je réalise que c'est pire, je cherche la faille dans mon approche et bientôt c'est moi qui va
avoir besoin d'aide ! C'est à espérer que tu ne te promènes pas en Chine en beuglant dans les rues. Écoutes je ne suis responsable de rien, je signe une décharge, je sauve ma peau ! Au
secoooooooooooours !!!


T'auras quand même le plus bavouilleux des bisous, parce que tu le vaux bien   



Nad 13/02/2013 17:19

Quand on veut vraiment se prendre en main et demander la bonne main, vaut mieux s'imposer quelques précisions. Et comme un Rimarien ça ne rime qu'à l'amoooooooour … alors aussi bien le faire bien
et de la bonne main sans se mettre les pieds dans les mains ... je veux dire dans les plats. D'autant plus que demander la main ça ne se fait pas à maintes reprises, ni de main morte. Enfin … dans
celles de seconde main, il y a Rebecca ? Parce qu'il ne faut surtout pas oublier que dame poulpeuse, avec sa peau de pêche et ses cannes effilées, s'est presque fait prendre la main dans le
sac, n'eut été de te voir filer en douce … Mes bons vœux de mariage et longue vie aux amoureux Hourra ! Hourra ! Et puis tant pis, le beau-père tu n'y pourras jamais rien …
Mine de rien, je te fais plein de bisous bavouilleux
Nad xxx

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

La Frontière du loup par Hall

Rechercher