Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2020 3 22 /04 /avril /2020 22:10

 

 

L’un de mes plus grands plaisirs lors du confinement : la télésérie El Casa de Papel ! Quatre saisons et 38 épisodes en quatre jours, complètement accro ! Le scénario est parfait, les acteurs sublimes, la musique… ah la musique… elle me trotte sans arrêt dans la tête. Et toi t’en as pensé quoi ?

 

Mazette ! En 4 jours ??!!! T'as larvé ben gros ma bûcheronne !! ^^

De mon côté, j'ai été plus raisonnable, 2 épisodes par soirée donc j'ai fait durer le plaisir sur plus de deux semaines. J'avais entendu parler de cette série depuis l'arrivée de Netflix en France mais je n'y avais pas prêté plus attention que ça. Je ne sais plus très bien ce qui a été le déclencheur mais c'est avec le début du confinement que je m'y suis mis. Quel plaisir ! Quel suspens ! Que de rebondissements et de retournements de situations ! Bon après, il ne faut pas trop être à cheval sur la vraisemblance des situations. C'est souvent un peu gros mais je me laisse porter et je ne boude pas mon plaisir !

 

Oui m’sieur, j’ai larvé ben gros mdrrrr ! ^^

Quel génie ce Alex Peña, créateur de la télésérie ! Sûr qu’avec ce confinement, les gens n’auront jamais autant ouverts leur téléviseur et puis le mot se passe, on m’en a tellement parlée, à commencer par mes garçons, que je n’ai pas hésité. Quand en plus tu m’en as causé au téléphone, alors là… bingo !

Des heures de pur plaisir tu ne trouves pas ?     

 

Ce qui entre dans une grande part du plaisir justement, ce sont les personnages et à travers eux leurs interprètes. Tous très différents, représentatifs de différentes couches de la population, on a vite fait de s'identifier et/ou de s'attacher à la plupart d'entre eux. Tu en as aimé certains plus que d'autres ?

 

Ah ça oui ! Je trouve que la force de l’histoire est dans la psychologie des personnages et du rôle qu’ils incarnent. Également dans la puissance de la cellule « familiale » qu’ils forment, leur attachement, leur complicité, les liens uniques qu’ils développent les uns par rapport aux autres, cette même rage qui les habite ! Je les ai tous aimé pour des raisons différentes, mais j’ai craqué pour Helsinki, le personnage attachant, sensible, posé, celui qui a à cœur le bien-être de chacun et l’harmonie entre tous. L’agneau dans un corps d’ours. J’ai adoré le Professeur, le cerveau du projet, son intelligence, l’être complexe qu’il incarne et dont les décisions issues de ses émotions s’avèrent parfois contradictoires sans ne l’être réellement. Alors qu’il semble dépourvu de sensibilité émotive et en constant contrôle de ses émotions, l’amour arrive à le faire dérailler de ses plans. Je le trouve extraordinairement crédible dans son apparente froideur émotive et sa fausse personnalité antisociale qui cache un homme à fleur de peau, extrêmement sensible. J’ai beaucoup aimé Rio et son attachante naïveté. Tokyo et sa fougue, qui pimente le tout. Et toi mon King, tes préférés ?      

 

Comme on parle d’un film choral, La Casa de papel est une série chorale autrement dit avec un grand nombre de personnage ayant tous une grande importance, il n’y a pas uniquement un héros central. L’union fait la force quoi. Evidemment le couple Tokyo-Rio, jeune, beau, sexy fait rêver mais exaspère aussi. Le couple formé par Le Professeur et Lisbonne, que tout oppose au départ et que le destin rassemble, l’amour impossible, me plait aussi. Plus âgé donc plus sage, moins fou ? Pas si sûr… Mais finalement, le personnage qui m’amuse le plus, c’est sans doute le plus fou : Berlin ! Intelligent, raffiné, mais en même temps une personnalité pour le moins perturbé, misogyne, cynique, abjecte et habité par une étonnante dualité, le type qui n’a plus rien à perdre… J’ai toujours aimé les personnages de méchant dans les séries !

 

Ah Berlin… ! J’ai pensé le mettre en premier choix de mes acteurs fétiches ! L’élégance, le raffinement, bien tordu, intelligent et réfléchit, s’il y a une scène culte de la télésérie que je garderai à jamais en tête c’est celle qui l’unie au Professeur. Elle me refile des frissons et des larmes aux yeux. Quelle puissance dans les mots de cette chanson italienne dont les paroles ont été écrites fin 1944. Un chant de révolte célébrant le combat mené par les résistants italiens durant la Seconde Guerre mondiale qui s’opposaient aux troupes allemandes alliées de la République sociale fasciste. Un hymne à la résistance et la liberté. Un chant célébrant la vie.   

 

 

POUR L'ENTENDRE CLICKER ICI

 

 

« Una mattina mi son alzato
O bella ciao, bella ciao, bella ciao, ciao, ciao
Una mattina mi son alzato
E ho trovato l'invasor

O partigiano, portami via
O bella ciao, bella ciao, bella ciao, ciao, ciao
O partigiano, portami via
Ché mi sento di morir…… »

 

 

 

Rendez-vous dans quelque temps pour les prochains blablas de manU et Nad !

Gros becs mon kinG 

Merci d’avoir partagé avec moi ce blabla !

 

 

 

commentaires

Shana 23/05/2020 21:13

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.

Nad 24/05/2020 02:27

Je n'y manquerai pas, au plaisir de s'y retrouver...

Anne R. 23/05/2020 20:24

Pas vu un seul épisode (!) Mon mari et l'un de mes gars adorent... ;-)

Nad 24/05/2020 02:27

C'est une série HYPER addictive ! Avec mon plus grand on a dévoré les 4 saisons en quelques jours :D
Des moments précieux avec lui
Bisous Anne xx

Cristina 23/04/2020 14:17

J'ai adoré les 2 premières saisons mais j'avoue avoir été un tout petit peu déçu par la 3ème et 4ème justement pour ses invraisemblances, mais comme dirait notre manU je n'ai pas boudé mon plaisir et Tabarnak que bello Berlin y el Professor grrrrrrrr !

Bon on part quand en Espagne !
Bisous ma Belle et j'espère que ton confinement se passe bien.

Berliiiiinnnnnnnn ! ;-)

Nad 27/04/2020 18:23

Je veux bien partager Berlin et le Professeur moitié moitié :D

le Bison 23/04/2020 11:40

Mince, c'est le week-end ? Et j'ai oublié de boire ma frette du week-end ?? Ah, c'est qu'on s'y perd ces temps-ci avec tous les jours qui se ressemblent à sucer des bonbons d'érables, un verre et un bouquin, à la main. J'alterne, je n'ai qu'une main...

La casa de Papel, n'ayant pas Netflix, je ne peux en parler... Mais ça on s'en fout, nous on veut des blablas même quand c'est pas le week-end, même avec une tasse de café (ah non... quand même pas, le confinement à ses propres limites)...

Nad 27/04/2020 18:21

Nos blablas se passent tous les jours sauf les weekends, j'avoue que c'est assez original, en même temps s'aurait été long de mettre dans le logo "Les blablas de semaine à l'exception des weekends", enfin, on espère tout de même arriver à en poster au moins un un samedi ou dimanche et pis en même temps on dit que le dimanche c'est le premier jour de la semaine pfffffffff.......... c'est assez pour d'venir fou tout ça ! ^^

Alex-Mot-à-Mots 23/04/2020 09:11

Une série que j'adore. Il va maintenant falloir attendre la suite....

Nad 27/04/2020 18:15

Bouhhhhhhhhh j'espère que ce ne sera pas trop long ! Bisous et bonne journée Alex

manU 23/04/2020 08:11

C'est "hot" & "c'est le fun" La casa de papel ! ^^

Nad 27/04/2020 18:14

C'est l'fun au boutte ! ^^

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

 

Rechercher