Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2017 6 25 /11 /novembre /2017 04:24

 

 

« Le temps d’un cocktail, d’une danse, une femme folle et chapeautée d’ailes, m’avait rendu fou d’elle en m’invitant à partager sa démence. »

 

Excellent ce livre !!! Va savoir pourquoi j’ai toujours été fascinée par les personnages qui disjonctent! (^^) Une chose est certaine, avec ce roman d’Olivier Bourdeaut on est plus que servi, George et Marguerite étant délicieusement cinglés, j’étais aux anges, je jubilais même au fil des pages de découvrir leurs nouvelles lubies! Aucun temps mort, d’un bout à l’autre je me suis laissé entrainer par leur histoire, cette lente métamorphose vers le déluge, la chute et l’internement. Et toi mon kinG, tu l’as aimé autant que moi?

 

Oui, va savoir pour... ^^

Comment dire ce livre ? Un peu les montagnes russes comme l'humeur de Marguerite ou Hortense ou... Je n'ai lu et entendu que du bien de ce livre depuis sa sortie. J'avais très envie de lire et encore plus de partager cette lecture avec toi. J'ai adoré le premier chapitre, surprenant, pétillant, drôle. Las, au deuxième chapitre, plouf, mon enthousiasme est complètement retombé. J'ai complètement déconnecté, l'auteur m'a totalement perdu...  Dans les limbes de la folie de ses personnages ? Je ne sais pas. Une sensation de "too much" ? C'est possible... Si ça n'avait pas été une lecture commune avec toi, je pense que j'aurai abandonné là ma lecture. J'ai poursuivi ma lecture sans conviction, totalement à distance, sans le moindre intérêt pour le devenir de ces personnages. Puis environ au 3/4 du livre je dirai, je suis réentré dans l'histoire, totalement accroché, n'arrivant finalement plus à la lâcher avant la fin ! Fin qui m'a cueilli, fin que j'ai adorée et qui m'a totalement fait oublier mes précédentes réserves.

    

De mon côté je ne l’ai vraiment pas lâché du début à la fin, mais avec un intérêt grandissant au moment de l’internement, de la dissociation de l’âme avec la psyché. J’ai même apprécié cette lenteur progressive mais efficace avec laquelle l’auteur a su nous dresser le portrait de ses héros. J’ai craqué pour la galerie de personnages hauts en couleur de l’institut psychiatrique, Bulle d’air, Yaourt et tous les autres. Que l’histoire nous soit racontée à travers le regard du fils m’a émue, j’ai ressenti énormément d’empathie pour ce jeune garçon plongé trop tôt dans un monde de grands. Avec une mère pareille, qui donne un sens à sa vie en la transformant en un grand mensonge déconnecté de la réalité, on suppose facilement l’effort d’adaptation qu’il a dû déployer pour arriver à trouver le chemin de son propre équilibre.

 

Je n'aurai pas mieux dit. Rien à ajouter ! ^^

 

Un excellent moment de lecture donc, humour, cynisme, excentricité, un régal !

Merci à toi mon kinG pour ce cadeau ! :-*

 

Rendez-vous dans quelques temps pour les prochains blablas de manU et Nad !

 

 

commentaires

N
Pas encore lu cet auteur mais il m'intrigue... Il vient de sortir son second roman.
Répondre
N
C'est vrai? J'irai voir ça c'est certain ! Je t'embrasse ma Nadège
P
Cette fois, je l'ai lu ! Eh bien, bof bof ! J'ai failli le lâcher en route mais quelque chose m'a poussé à poursuivre ma lecture jusqu'au bout. Trop déjanté pour moi, ce roman !
Répondre
N
Et pour moi il était juste déjanté à mon goût! J'adore ces personnages à la "folie" douce... Pour ce qu'on entend par folie, bien sûr. Je dirais plutôt excentrique...
P
Il attend mon bon vouloir dans ma PAL. Une amie m'a un peu refroidi...
Répondre
N
Comme dans toutes lectures, on aime ou on aime pas...
A
Une lecture que l'on n'oublie pas.
Répondre
N
Impossible...
A
Je l'ai lu à sa sortie et j'avais beaucoup aimé cette histoire.
Répondre
N
Elle sort des sentiers battus! :-)
F
Bien sûre que je l'ai aimé! :-)
et sais-tu qu'une version BD vient de sortir?
Répondre
N
manU m'en a parlée cette semaine justement et je serai incapable de passer à côté de cette BD/roman graphique?
BB xx
D
Coucou,
j'aime bien vos blasblas cette vision "double" et pas forcément dédoublée d'une lecture
Je n'ai toujours pas lu ce livre et je ne sais pas ce que j'attends ... Bojangles peut être.
Bisous à tous les deux
Répondre
N
Laisses-toi emporter par Bojangles et danses ma chère Didi ! :-)
C'est beau je trouve cette idée de joindre l'amour à la folie et la folie aux pas de danse. Troublante histoire...
Bisous Didi
J
Un premier roman au succès phénoménal. J'ai beaucoup pensé à l'univers de Boris Vian en le lisant et j'en garde un merveilleux souvenir.
Répondre
N
Boris Vian justement! Je suis contente que tu me dises ça, j'ai un ami qui m'en a offert deux et j'ai hâte de les lire, jamais lu encore cet auteur! Belle semaine Jérôme
V
une lecture agréable pour moi mais sans réel engouement. Je trouve que c'est facile de mettre sur le compte de la folie...
Répondre
N
Je trouve que la folie n'est pas un prétexte dans cette histoire mais un état d'être. Pour peu qu'on ait trempé dans les milieux psychiatriques le moindrement, on croise régulièrement ce type de personnages déconnectés de la réalité, des schizophrènes ou autres, et la force de détails à ce sujet, de la part de l'auteur, est impressionnante. J'ai tout ressenti chez eux, de la joie surexcitée à la détresse, aucun juste milieu, un univers d'extrêmes ou les opposés s'affrontent et se confrontent dans la psyché, joie et peine, acharnement et désinvolture etc...
L
Rohhh, c'est ma prochaine chronique! J'ai adoré ce livre, cette folie qui s'étend portée par l'amour!
Répondre
N
Ahhhhhhhh alors j'me réjouis de te lire Céline !!!
A
Un roman que j'aurais dû lire depuis belle lurette mais va savoir pourquoi, à chaque fois que je le croise, je le prends, le repose, le reprends, le redépose, et me dis qu'il n'y a pas d'urgence. Peut-être qu'on en avait trop parlé à sa parution. En tout cas, des personnages qui disjonctent, de l'humour, du cynisme, de l'excentricité, ça me parle. Je devrais être tout aussi conquise que toi.
Bisouuuuuus !! Je m'en vais profiter du weekeeeeeeeeeeeeend !!
Répondre
N
Quelque chose me dit que vraiment tu ADORERAIS ce livre! Il faut aimer les univers qui baignent dans la folie et l'excentricité, c'est exquis...
Non non non, on n'va pas se laisser abattre parce que c'est lundi matin, on foncera dans notre semaine ensemble! Go go go!!! :-)
Smackkkkkkkkkk
L
Et ce qui tombe bien c'est que c'est un week-end, parfait pour des blablas du weekend...
Heu, je peux mettre une goutte de cognac dans mon café ? le samedi c'est permis...
Répondre
N
Mdrrrr
Le samedi tout est permis, tu peux même le boire à sec en pensant aux filles de McGill :-)
M
Un livre que je ne suis pas prêt d'oublier malgré mon ressenti en dents de scie !!
Répondre
N
Impossible d'oublier cette histoire et cette finale! Merci encore de l'avoir partagé avec moi :-*

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

 

Rechercher