Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 19:59

 

Quand j’ai découvert ce manga, Le Mari de mon frère, j’ai tout de suite eu envie de te le faire découvrir. Je me suis dit que toi aussi tu serais touchée par l’humanité de ses personnages principaux.

L’histoire commence quand Mike, type au look de gros bûcheron canadien baraqué, débarque au Japon chez Yaichi, son beau-frère. Détail qui a son importance, Yaichi est le frère jumeau du défunt mari de Mike qui a souhaité venir découvrir le pays de son amour disparu. 

Yaichi n’est pas sans éprouver un certain malaise lié à la présence de cet homme, homosexuel, chez lui, inquiet du qu’en dira-t-on et du jugement de son voisinage. A contrario, sa fille Kana, désarmante de naturel, et sans tous les préjugés qui peuvent encombrer l’esprit des adultes, est super heureuse de la présence de ce gentil tonton venu du froid.

Alors, qu’as-tu pensé de ces trois-là ?  

 
Ce sont des personnages comme je les aime et que l’on croise rarement...
 

Tu avais raison, j’ai même été profondément touchée par leur humanité, leur sensibilité et leur côté introspectif. La petite Kana est craquante et même croquante! Quelle est belle avec son innocence de petite fille épurée de tous préjugés, débordante d’enthousiasme, pleine d’humour et spontanée! Je l’ai trouvé tellement attachante avec ses grands yeux curieux et ses milles questions au tonton Mike, toutes en douceur, assoiffée de comprendre le monde qui l’entoure. Parce que ce tonton elle s’y attache et d’ailleurs, comment faire autrement, il est charmant comme tout! Le portrait type du gros bûcheron bien poilu, bien viril, chemise à carreaux, avec un cœur gros comme ça et habité de sentiments forts. Son mari Ryôji lui manque, il en fait pitié, on voudrait le serrer dans nos bras qu’il en pleure un bon coup et se libère un peu de sa douleur, même si on ressent bien que Kana et Yaichi l’apaisent. Mais comme l’auteur le rappelle avec tendresse, c’est normal de souffrir et d’éprouver de la nostalgie quand on perd quelqu’un qu’on aime. Yaichi n’a pas vu son frère jumeau depuis dix ans, il arrive difficilement à répondre aux questions de sa petite Kana concernant ce frère et l’homosexualité. Ce que j’ai le plus aimé dans son personnage c’est son évolution, ses introspections et ses préjugés qui s’estompent. Au départ déboussolé par l’arrivée de Mike, mal à l’aise et déstabilisé, il prend conscience avec le temps du fait qu’il « était tellement ignorant ». Trois personnages que je n’oublierai jamais tant ils sont beaux!      

Et toi, qu’est-ce qui t’a le plus touché dans ce manga?

 
Difficile de dire ce qui m’a le plus touché, c’est davantage un ensemble de choses/faits qui donne sa richesse à cette histoire : la spontanéité/fraicheur de Kana, les doutes et l’évolution de Yaichi et parfois la détresse/douleur/tristesse dans le regard de Mike face au jumeau de son défunt mari. Peut-on imaginer sans l’avoir vécu ce qu’on peut ressentir en se retrouvant nez à nez avec le jumeau ou la jumelle de l’être aimé qu’on vient de perdre ? Ça a beau ne pas être la même personne, ce doit être particulièrement troublant.

Et sinon, qu'as-tu pensé de la rubrique "Petite leçon de culture gay" ? As-tu appris des choses ?

 
J’peux même pas imaginer le fait de se retrouver face au jumeau (elle) de la personne que l’on vient de perdre. Je suppose que l’on fait face à beaucoup de détresse et de douleur et que le deuil doit être encore plus difficile et long à traverser. En même temps, je me dis qu’au contact de cette personne, le fait de « revivre l’autre » nous aide peut-être à éprouver plus graduellement les maux liés à la perte, comme une soupape de transition émotive. Car il doit être aussi réconfortant de savoir que l’autre « vit » toujours, ne serait-ce qu’à travers une autre personne. Enfin je ne sais pas, il faut le vivre je crois pour le comprendre…

Sinon j’ai trouvé la « Petite leçon de culture gay » super intéressante! Les symboles ou expressions m’étaient familiers mais j’ai appris sur les origines du « triangle rose » comme symbole identitaire, Act Up qui s’en est servi durant l’épidémie du Sida, etc.

Il y a aussi dans ce manga de belles tranches d’humanité, comme par exemple lorsque Mike dit à Yaichi « vous êtes aussi le papa de Kana », sous-entendu « même si vous ne travaillez pas à l’extérieur ». C’est très beau tu ne trouves pas?

 

Superbe oui ! Encore une preuve de la grande ouverture d'esprit que l'auteur instille tout au long de cette histoire ! 
Alors, partante pour la suite ?
 
Je n'ai pas pu résister pantoute à m'offrir le plaisir de lire de tome 2... et même le 3! <3
Alors dans ce prochain Blabla, on s'fait quoi mon kinG d'la banquise?

 

 

Rendez-vous dans quelques temps pour les prochains blablas de manU et Nad !

 

Pour lire l'avis de ma Rousse et le super billet de From the Avenue

 

 

 

 

commentaires

Nadège 04/10/2017 11:03

Un manga humain sensible intelligent drôle sans lieu commun, il me semble bien beau. Je t'embrasse.

Nad 04/10/2017 20:43

Il est vraiment très beau et la force du message si belle... Bisous

Léa Touch Book 26/09/2017 09:28

J'ai souvent vu passer ce manga alors j'aimerais bien le lire :)

Nad 26/09/2017 12:11

C'est excellent avec plein de beaux messages...

Jerome 25/09/2017 12:06

Superbe ce billet à 4 mains ! J'ai dévoré les trois tomes, c'est une superbe série sur un sujet difficile à aborder loin des clichés.

Nad 26/09/2017 12:08

Une superbe série oui, j'me réjouis de découvrir le tome 4 ! :-)
(mais là j'ai Le vent dans les saules avec une doudoune le soir et j'me régale)... ;-)

Cristie 24/09/2017 12:35

J'aime ton billet tout en douceur ... ! Cela fait envie !

Nad 25/09/2017 00:50

Merci Cristie, une excellente lecture partagée avec manU!

Libriosaure 24/09/2017 07:43

Ce manga a l'air si adorable, il faudrait que je me le procure !

Nad 25/09/2017 00:48

Il est vraiment excellent, une fois lu le tome 1 il est difficile de résister aux autres tomes pour connaître la suite! :-)

le Bison 23/09/2017 20:02

Finalement, en buvant du thé, on arrive à faire tout de même de beau billet. J'essaierai peut-être un jour...

Nad 26/09/2017 12:05

Han?! Tu veux dire que t'as même pas une réserve de cognac pour passer l'hiver les majeurs au chaud? Pffffffffff........

le Bison 25/09/2017 09:19

Fallait prévenir avant, j'aurais acheter plus de Hennessy qu'une petite fiole de poche...

Nad 23/09/2017 21:57

Tout est dans ce qu'on rajoute dans le thé............... ^^
J'te propose quand même d'y aller graduellement, 2 oz de Cognac au départ, ensuite 1 oz, et finalement nature :D)

Guillome 23/09/2017 11:04

aaaaaah ! ça fait tellement plaisir de lire un article aussi enthousiaste et touchant sur ce manga qui l'est autant. A mettre entre toutes les mains, pour continuer à mettre à mal les préjugés....merci pour le papotage à tous les deux. j'attends avec impatience le tome 4 qui ne devrait pas tarder à paraître en France.

Nad 23/09/2017 21:55

Coucou Guillome, j'viens justement de rajouter ton super billet! :-*
Oui j'ai vu pour le tome 4, mes chanceux, ici je devrai malheureusement attendre plus longtemps... :-(
Enfin c'est pas grave, il n'en sera que meilleur! :-)
Bisous

A_girl_from_earth 23/09/2017 01:33

Aaaah ça fait un moment que je me dis qu'il faudrait que je découvre cette série. Je craignais un peu le côté cliché et prévisible du récit mais je reste curieuse quand même.
Et comme toujours, j'adore vos échanges !!
Big smaaacks ! Weekeeeeeend, enfin ! Et dans deux semaines, les vacances pour moi (celles de l'été étaient un peu courtes^^)!

Nad 26/09/2017 12:11

Avec plaisir mon cher Guillome :-*

Guillome 25/09/2017 13:29

merci pour le lien ;-)

Nad 23/09/2017 22:02

Justement, Gengoroh Tagame, artiste gay japonais, comme il se défini, a presqu'exclusivement écrit des mangas gays. Donc aucun cliché, que de beaux questionnements qui émanent de l'un de ses personnages principal et qui passent par la petite Kana, à travers mille questions. Ah cette petite elle est ADORABLE!
Bis Bisousssssssss et vivement tes vacances bien méritées! :D

manU 22/09/2017 22:21

Ce fut un plaisir de partager cette re-lecture et ces blablas avec toi même si tu t'es un peu fait prier............................ ^^
Bisouilles !

Nad 23/09/2017 21:44

ptdrrrrrrr j'tenterai d'faire un peu plus vite la prochaine fois............. ^^
BisoUillen xx

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

La Frontière du loup par Hall

Rechercher