Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 23:21

 

L’autre jour j’ai revu The reader, avec Kate Winslet et Ralph Fiennes, et après le film j’ai eu GRAVEMENT envie de me plonger dans le livre! Probablement un désir de revivre les émotions que j’avais éprouvées à l’époque. Il faut dire que ce n’est pas tous les films qui laissent ce genre d’empreinte en moi et pour des raisons qui m’appartiennent, je n’avais pas été capable de le revoir avant aujourd’hui. Le roman est vraiment magnifique, mais à mes yeux, il n’équivaut pas le film dans sa seconde partie. Cet avis n’engage que moi, c’est certain, mais la force des regards qui se croisent, se rencontrent et s’effleurent - notamment durant le procès - demandent à être « vus » pour être ressentis. On devine la souffrance et la honte d’Hanna, on devine aussi l’impuissance de Michael et pourtant, il m’a manqué ce petit quelque chose pour avoir des étincelles dans les yeux.  

 

Un soir, au retour du lycée, Michael est pris de vomissement. Hanna lui vient en aide. Il a 15 ans et elle en a 36. Sa mère l’envoie porter un bouquet de fleurs pour la remercier, rue de la Gare. Par la porte entrebâillée, il la voit en sous-vêtements, femme dans toute sa féminité. Il l’observe, avec ses gestes lents et naturellement sensuels, enfiler son bas jusqu’à mi-cuisse pour l’attacher à la jarretelle. Michael vit ses premiers élans de désir, il ressent cette chaleur douce dans le bas de son ventre. Chaque jour il viendra lui faire la lecture, avant qu’elle ne l’emmène sous la douche et dans son lit. L’adolescent est transporté vers des sensations qu’il n’avait jamais connues, initié aux vertiges de l’amour charnel. Puis elle disparaît.

 

Sept ans plus tard ils se recroisent en cour d’assises. Comme ancienne gardienne de camp à Auschwitz, Hanna est accusée d’actes criminels. Et Michael, dans le cadre de ses études de droit, assiste aux interrogatoires. Le choc des images se bousculent en lui. Il revoit la Hanna sensuelle, celle des premiers orgasmes, la Hanna heureuse, rayonnante et souriante, celle qu’il a mis des années à cesser de chercher sous ses draps. Puis la Hanna toujours restée secrète sur sa vie, celle accusée de complicité auprès des SS.     

 

Beau roman sur l’initiation au monde des sensations, à la « première fois », qui ne s’oublie jamais. À la désillusion, au mensonge aussi. Aux conséquences de l’analphabétisme, tels que la honte d’être démasqué et le pouvoir du sacrifice au nom de cet honneur. Enfin, Le liseur aborde également le travail de reconstruction de l’âme auquel ni Hanna ni Michael n’échapperont…

 

Je vous conseille de regarder le film avant de lire le roman. Pour mieux « voir » et donc mieux ressentir, à la lecture, les échanges de regard et l’amour complice qui font toute la beauté de cette histoire.

 

(Commentaire hors sujet et non constructif : me faire faire la lecture par Ralph Fiennes dans un bain de mousse, c'est le genre de sacrifice dont je serais capable... :D)

 

 

 

 

 

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 22/11/2016 16:48

Pas lu le roman, mais j'avais adoré le film.

Nad 24/11/2016 02:53

Le film est vraiment très très beau. Un coup de cœur...

le livre-vie 21/11/2016 22:32

Je suis tout à fait d'accord pour le "sacrifice"! Je m'inscris moi aussi!

Depuis la sortie du film, que je n'ai pas vu d'ailleurs, j'ai très envie de découvrir ce roman... Mais je n'ai pas encore pris le temps...

Nad 22/11/2016 00:24

On commence à être pas mal là-dedans, mais embarques Céline y'a de la place pour toi! :D))
Ah le beau Ralphy!!! ^^
Je te souhaite de regarder le film d'abord...

Eve-Yeshe 18/11/2016 15:11

j'ai honte , je ne l'ai pas encore lu alors qu'il est dans ma PAL depuis longtemps (et je l'ai acheté!!! GRRrr)
je n'ai pas vu le film non plus, donc ça tombe bien...

Nad 20/11/2016 16:52

Mais je t'encourage à débuter par le film, la lecture est plus accessible après... Bon dimanche Ève

nadège 16/11/2016 11:06

Oh comme j'ai aimé ce film, moi aussi... Je n'ai pas lu le roman, et ne compte pas le faire, je préfère rester sur les images que j'en ai gardées, les regards des personnages... un film qui m'a infiniment touchée. Quant à prendre un bain de mousse avec Ralph Fiennes me faisant la lecture, je veux bien dévouer...!!! Je t'embrasse fort.

Nad 16/11/2016 14:33

Tu fais bien de rester sur tes impressions du film, le livre n'est jamais aussi fort selon moi...
Ah là pour Ralph Fiennes je reconnais bien ton sens du dévouement! mdrrrrrrrr
Gros becs ma Nadège

A_girl_from_earth 14/11/2016 23:36

Je l'ai lu il y a assez longtemps. Dans mon souvenir je l'ai apprécié même si j'ai dû un peu m'ennuyer dans la première partie. Je n'ai pas vu le film mais c'est rare de trouver un film plus "éloquent" que le roman dont il est adapté. Ça me donne presque envie de le voir !

Nad 15/11/2016 00:23

Moi c'est la première partie que j'ai aimée, je me suis un peu ennuyée dans la seconde :D
Peut-être aussi que si tu vois le film, que je t'encourage à voir d'ailleurs, tu ressentirais le livre autrement? Je serais curieuse d'avoir ton avis là-dessus. À bientôt et belle journée à toi

Libriosaure 14/11/2016 21:47

Ta chronique me donne vraiment envie de lire le livre. Ca me rappelle "Le diable au corps" mais en mieux !

Nad 15/11/2016 00:21

Je ne me serais pas souvenue de ce film mais je vois le très bon rapprochement avec la notion d'après-guerre. Merci et bonne journée

jerome 14/11/2016 13:27

C'est rare de conseiller le film plutôt que le livre, en général c'est toujours l'inverse. Tu m'intrigues du coup !

Nad 15/11/2016 00:16

J'ai préféré le film, mais la plume de Bernhard Schlink est vraiment très belle. Bonne semaine Jérôme

le Bison 13/11/2016 17:21

The Reader... Le film m'a tellement marqué que je n'ai pas osé lire le bouquin. L'histoire est trop ancrée en moi pour que je plonge dans le roman alors que le film a été vu deux ou trois fois.

Commentaire pas si hors sujet et totalement constructif : si Kate Winslet veut prendre un bain avec moi, aucun problème. Et même qu'on ne serait pas obligés de lire ou de jouer avec des canards en plastique...

Nad 17/11/2016 01:33

avec Kate j'pense que t'auras pas besoin de canard.... :P

le Bison 16/11/2016 16:02

Je lui demanderai, si un jour elle se présente nue dans ma salle de bain...

Nad 15/11/2016 00:14

C'est vrai que quand on a autant aimé un film il est difficile après de se "contenter" du roman.
Tu sais, peut-être bien que Kate fantasme sur les canards à bain... Va savoir................. ^^

manU 13/11/2016 08:26

C'est rare de préféré l'adaptation au livre mais ça arrive, la preuve !
Je n'ai pas lu ce livre mais j'ai vu le film, très beau.

Nad 15/11/2016 00:12

J'ai vraiment préféré le film. Mais par contre, dans la première partie, celle de l'initiation à l'amour pour ce jeune ado, les écrits sont aussi très beaux...
Bon, alors tu t'amènes avec tes cuisses de grenouillE ma bleuettE? CRÔAAAAAAAAAAAAAAA ^^

Cristina 13/11/2016 06:49

Rahhh un film coup de poing que j'ai adoré ! Généralement quand je lis un livre je suis toujours déçue par le film (manque de détails, scène trop rapide etc ...) mais dans ce film les regards sont si parlant, si profond qu'effectivement l'image manque ! Et puis la beauté diaphane de Kate il faut la voir pour comprendre, la douleur, la honte ...

Eh Oooohhhh tu me fais un peu de place dans la baignoire non mais dis donc !
Fais couler l'eau chaude s'il te plait et écoutons Ralph ... :-)

Bisous ma belle ;-)

Avis aux amateurs ou aux mateurs : PLUS DE PLACE DANS LA BAIGNOIRE !!! ^^

DO NOT DISTURB :-)

CrÔa ... Dehors la grenouille charentaise ptdrrrrrrrr .... Slurp !!! :D

Nad 15/11/2016 00:09

Je garde un précieux souvenir de ce film pour lequel j'ai des attaches toutes particulières.
C'est rare de préférer voir le film avant de lire le livre, mais ici, à cause des regards et de tous les non-dits, il aurait manqué ce petit quelque chose d'émotions qui fait toute la force de ce film...
Embarques dans le bain ma rousse qu'on écoute Ralph! Après, s'il a besoin de se faire savonner..................... ^^
CRÔAAAAAAAAA à la bleuettE de marais, bah moi j'dis qu'on lui fait une tite place avec ses cuisses de grenouille! ptdrrrrrrrr

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

La Frontière du loup par Hall

Rechercher