Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 20:42

 

Ce soir j’ai envie de vous parler d’un petit garçon hyper attachant! Il est plein de vie, indépendant, il est même plutôt téméraire et ne manque pas d’imagination. C’est aussi un grand solitaire, d’ailleurs, il ne comprend pas très bien pourquoi les gens ont toujours besoin de s’entourer pour être heureux. Il n’y a pas si longtemps, il s’est pris d’affection pour un vieil arbre, Bertold. Alors, il vous dira qu’il n’est jamais si seul après tout, puisque sur les branches de son chêne, il y a des écureuils, des sittelles, un Grand-duc d’Amérique, son ami le corbeau… Mais c’est bête, j’oubliais de vous dire, aujourd’hui il a perdu un gant. Lui trouve ça cool, il en aura des dépareillés et puis tant pis pour ceux que ça dérange!

 

Parfois c’est étrange, on n’arrive pas à s’expliquer pourquoi on s’émerveille devant un livre plutôt qu’un autre. Le très beau graphisme y est pour beaucoup, c’est certain. Ces quelques touches de couleurs vives, au cœur d’un dessin minimaliste fait de contours fins, donnent l’impression aux images de sortir de la page. À la manière de « Où est Charlie », on s’amuse à repérer l’araignée qui pendouille au bout de son fil, la casquette de baseball avec le logo des Expos - ancienne équipe de baseball montréalaise qui fait le sujet de plusieurs polémiques, pour ceux qui ne connaissent pas - ou encore le retour migratoire des outardes du Mexique vers le Québec. Des clins d’œil qui m’ont fait autant plaisir à voir que sourire! Et ce joli petit livre n’est pas dépourvu d’humour! Que ferait-on de ce vieil arbre s’il venait à mourir? Du bois de chauffage ou des milliers de cure-dents? Quoi qu’il en soit, notre petit garçon a une idée bien plus géniale mais ça, je vous laisse la découvrir…

 

Je me réjouis de rencontrer Jacques Goldstyn au Salon du livre de Montréal ce mercredi! L’auteur et illustrateur québécois est le créateur de la fameuse grenouille Beppo, mascotte du magazine Les Débrouillards. Vous connaissez peut-être aussi Le Petit Tabarnak, publié tous deux aux Éditions de la Pastèques.

 

L’arbragan, un bijou sur la différence, la solitude et le temps qui passe, avec une histoire touchante qui aborde le thème de la mort.   

 

Adressé aux 6 à 9 ans mais aussi pour les grands! <3 

 

********************

 

Quelques mots sur l’entrevue de ce matin avec Jacques Goldstyn…

 

Il a parlé de l’arbre en tant que symbole, ce qu’il signifie pour lui, son côté magique, magnifique, le fait d’y grimper. Le choix de l’arbre relève également de son amour pour les sciences naturelles et la botanique. Il a partagé son point de vu sur la solitude, qui exprime à ses yeux un regard détournée sur la différence. Lorsqu’on exerce le choix d’être seul, les gens nous jugent, ne comprennent pas. D’ailleurs, quand on le questionne sur le petit personnage solitaire de L’arbragan, il répondra qu’il n’est jamais seul puisqu’il a un ami : l’arbre!

 

« Je pense aux histoires comme j’aurais aimé qu’on me les raconte quand j’étais petit. »

 

« J’aime les gens hors norme. Ça prend de l’audace pour être seul. »

 

J’étais vraiment heureuse de le rencontrer, un homme d’une rare sensibilité, d’une belle générosité et d’un dynamisme à l’image de son petit héros de L’arbragan. Et son travail est magnifique! C’est mon Coup de Coeur 2016...!   

 

 

 

 

commentaires

Léa Touch Book 23/11/2016 19:07

J'adore les illustrations alors je note avec plaisir :)

Nad 24/11/2016 03:04

Les illustrations sont magnifiques! GROS COUP DE COEUR!

le livre-vie 21/11/2016 22:31

Merci de la découverte, je sais déjà à qui je vais pouvoir l'offrir pour Noël (après l'avoir lu!) !

Nad 22/11/2016 00:20

Tu feras des chanceux, mais en effet, régales-toi avant! :D

A_girl_from_earth 17/11/2016 21:53

Oh ça me plaît bien ça ! Une belle idée de cadeau et puis je le lirais bien moi-même. Ça fait toujours du bien de réaliser qu'on a gardé notre âme d'enfant, ou du moins qu'on a encore la chance de pouvoir s'émerveiller de choses simples (mais pas simplistes pour autant).

Nad 18/11/2016 03:08

Je lis de plus en plus de livres jeunesse, ça me fait tant de bien! Et il se fait de si belles choses... Comme celui-ci qui est un vrai petit chef-d'oeuvre :-*

manU 16/11/2016 21:04

J'adore ton billet, j'adore le graphisme, j'adore ce drôle de petit bonhomme, j'adore le sujet, je le veux !
:D

Nad 17/11/2016 01:30

Tu sais qu'il faudra être sage pour ça et manger tous tes légumes verts! ptdrrrr ^^
Jacques Goldstyn avec L'arbragan est mon grand coup de cœur 2016. Et après la belle rencontre que j'ai eu avec lui aujourd'hui je suis encore plus séduite par son œuvre. Il est débordant de sensibilité, de générosité, de dynamisme et son petit personnage est adorable! Et jamais vraiment seul puisqu'il a un ami, son arbre. Quelle belle histoire... :-*

jerome 16/11/2016 12:55

Rhoooo, mais je suis emballé sur ce coup-là ! En plus le petit garçon a des faux airs de Bone, un personnage de BD que j'adore.

Nad 16/11/2016 14:25

C'est un p'tit bijou Jérôme, tu l'adorerais! Ici on est aussi tous fan de Bone ;-)

nadège 16/11/2016 11:11

Oh que bel album plein de poésie ce doit être, et tu en parles magnifiquement. Je te souhaite une jolie rencontre avec l'auteur. Je t'embrasse.

Nad 16/11/2016 14:22

Oui, il est plein de poésie, j'ai craqué quand je l'ai vu... J'ai trop hâte de rencontrer l'auteur aujourd'hui! Je t'embrasse ma Nadège

le Bison 16/11/2016 08:53

Un grand solitaire et un grand arbre, il n'en faut parfois pas plus pour être heureux. C'est une très belle histoire que tu nous raconte là. Moi aussi, j'aimerai avoir un grand arbre chez moi (ou dans mon jardin) pour lui confier mon âme et mes peines...

Nad 20/11/2016 16:51

4 majeurs c'est encore mieux, TROP gourmande! ^^

le Bison 18/11/2016 14:21

2 majeurs !
quelle gourmande !!

Nad 17/11/2016 01:20

un canard à bain, deux majeurs.... ^^

le Bison 16/11/2016 15:59

et pour boire une binouze à son ombre. Là aussi un grand moment de poésie. Le silence, la binouze, l'ombre...

Nad 16/11/2016 14:21

Je crois que c'est cet arbre, justement, qui m'a fait craquer pour ce livre. Je les ai toujours aimé. Pour y grimper, pour rêver, pour lire à leur pied, m'abriter de la pluie, y confier mes secrets. Ils contiennent beaucoup de poésie je trouve. Cette petite histoire fait un grand bien...

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher