Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 03:20
Moka - Tatiana de Rosnay

« Pourquoi nous? Pourquoi ça nous arrive, à nous? Qui décide de tout ça? »

 

Le 23 mai à 14h30, Justine ne se doutait pas que sa vie allait basculer. Elle s’est levée ce jour-là en se croyant à l’abri. Un seul coup de fil a suffi pour comprendre que plus rien ne serait jamais pareil. Comment voit-on le désastre venir? Son fils Malcolm, 13 ans, s’est fait happer par une voiture, le chauffard a pris la fuite. Il repose dans le coma. D’aussi loin qu’il se trouve, qu’on le touche ou lui parle, il ne réagit pas... Mais que savons-nous de ce faux sommeil? Le petit entend-il sa mère? A-t-il des rêves?

 

En sortant de cette lecture, on ne peut faire autrement que se poser mille questions, à commencer par comment apprendre à vivre « avec ça »? Y arrive-t-on seulement? La terre continue de tourner et pourtant, il y a ce poids constant au creux de la poitrine qui empêche d’avancer. L’absence, le vide, les souvenirs qui remontent, la peur dans laquelle la solitude nous plonge. Il y a le supplice de l’attente, l’incertitude. Ceux qui nous soutiennent et ceux qui nous abandonnent, parce qu’ils n’auront pas su comment s’y prendre. Il y a Andrew, son mari, le gars stoïque, la forteresse qui s’effondre et le couple qui fout le camp. Comment fera-t-elle pour le soutenir alors qu’il était toujours celui qui consolait, qui rassurait? Il y a le discours prudent des médecins, le jour J de l’accident, la culpabilité d’avoir survécu. Une envie de revenir en arrière et de tout reconstruire, d’être allée chercher Malcolm après son cours de musique. Et d’avoir évité le pire…     

 

« Le plus dur, c’était de tenir. Calquer le quotidien sur l’horreur qui nous arrivait. Et puis le réveil. Le moment où on ouvrait les yeux, on ne se souvenait de rien, on se sentait léger. Puis tout revenait. »

 

« Quelqu’un m’avait dit, il y a longtemps, que c’était dans l’épreuve qu’un couple se révélait. Dans la douleur. C’était ainsi qu’un couple tenait, ou pas. »

 

Le 23 mai à 14h30, Justine ne se doutait pas que sa vie allait basculer. Qui était le conducteur de la Mercedes couleur Moka qui a plongé son fils dans le coma?

 

Tatiana de Rosnay explore avec finesse la longue descente dans le monde du sommeil profond. Je suis chaque fois charmée par sa plume, les sujets délicats dont elle sait parler avec justesse. Son livre me ramène quelques années en arrière au si beau roman de Marie Laberge, Revenir de loin.

 

****************

 

Malcolm, entends-tu? C’est Big Ben qui sonne et la voix de Churchill, ta chanson favorite. Attends, je pose le casque d’écoute sur tes oreilles d’enfant. Tu entends? : “We shall go on to the end. We shall fight on the seas and the oceans.”

 

"History recalls how great the fall can be

When everybody’s sleeping, the boats put out to sea

Borne on the wings of time

It seemed the answers were so easy to find"

 

R’n’B

Moka - Tatiana de Rosnay

commentaires

Rebecca G. 13/06/2016 00:28

Evidemment, j'ai lu "Elle s'appelait Sarah"... Bouleversant. Je note celui-ci aussi. Le coma est un sujet qui me parle (je l'aborde dans mon roman). J'aime bien son écriture. A découvrir. Bisous.

Nad 13/06/2016 17:40

"Elle s'appelait Sarah" je l'ai aussi adoré, sans doute l'un de mes favoris. Et un excellent film en plus...
Ah! Vous avez écrit un roman? Je retournerai sur votre blog pour le découvrir avec plaisir.
Bises

Chrisdu26 01/05/2016 20:53

Et comment que j'aime aussi l'écriture de Tatiana de Rosnay, Boomerang aussi j'ai bien aimé mais surtout "Elle s'appelait Sarah", un histoire très marquante qui m'a beaucoup touché et Kristin Scoot Thomas que j'ai trouvé magnifique dans ce rôle. Très beau film et très beau roman.

Moka je l'ai dans ma bibli je crois, mais pas encore lu, c'est que les journées ne font que 24h !

Je t'embrasse ma Belle :)

Bisouuuuuuuuuuuu ma Caribouuuuuuuuuuuuuuuuuuu

Nad 03/05/2016 01:24

Elle s’appelait Sarah est vraiment une œuvre complète, elle touche le lecteur en plein cœur, par son sujet, par l’écriture de l’auteure, par le film qui lui a rendu un hommage extraordinaire et puis mon chouchou Kristin Scott Thomas, quelle femme!

Gros bisous de Caribouuuuuuuu bou bou bou xxx

Nadège 26/04/2016 11:18

Ce sujet me toucherait très fort aussi je pense. J'ai lu deux livres de cette auteure, Rose et À l'encre russe, qui ne m'ont pas laissé un souvenir impérissable. En revanche, je n'ai pas lu "Elle s'appelait Sarah" mais j'ai beaucoup aimé le film.

Nad 30/04/2016 02:07

Je n’ai pas lu « À l’encre russe » mais il me tente beaucoup. Elle s’appelait Sarah est un roman que j’ai adoré, le film aussi, avec la belle Kristin Scott Thomas et la magnifique petite Mélusine Mayance... J’aime énormément la plume de cette auteure, chaque fois j’suis incapable de lâcher son roman du début à la fin!
Je t’embrasse, bon weekend xx

Jerome 25/04/2016 12:20

Une auteure que je n'ai as encore eu le temps de fréquenter. Mais ça viendra ;)

Nad 30/04/2016 02:01

Je lui trouve une belle profondeur. Elle parle de sujets toujours sensibles, avec une grande délicatesse…

claudialucia 24/04/2016 19:26

J'avais aimé "Elle s'appelait Sarah". Celui-ci présente un thème intéressant et bien triste aussi.

Nad 24/04/2016 22:17

"Elle s'appelait Sarah" est aussi mon favori! Explorer l'univers du coma n'est pas facile, il y tellement de mystères encore qui l'entoure...
Bonne fin de soirée Claudia

le livre-vie 24/04/2016 17:14

C'est une auteure que j'aime beaucoup. Le sujet est grave, le coma d'un enfant. Je le note en tout cas, il m'intéresses beaucoup!

Nad 24/04/2016 17:40

Je l’aime beaucoup aussi, elle aborde toujours des sujets d’une grande sensibilité. J’crois que tu aimerais celui-ci, je l’ai par contre trouvé un peu dur par moments, à cause du thème qui me bouleverse. Ça me rappelle « La Cérémonie des anges » de Marie Laberge, une auteure dont j’ai lu religieusement tous les romans sans exception, enfin, justement excepté cette Cérémonie des anges qui parle de la perte d’un enfant. Je l’ai chez moi mais je n’ai jamais été capable de l’ouvrir…
Bisous et bon dimanche Céline

le Bison 24/04/2016 15:44

Lequel que j'ai lu d'elle ? Ah oui, le cœur d'une autre. Une lecture moyennement convaincante. Vu du cœur d'un bison, j'entends. Mais un moka, pourquoi pas. Avec tes mots, ça donne toujours plus envie.

Nad 24/04/2016 17:33

J’ai lu pas mal de romans de cette auteure à une époque et de mémoire mes favoris sont “Boomerang” et “Elle s’appelait Sarah” sur la déportation en 42 lors de la rafle du Vel' d'Hiv'. J’avais aussi adoré le film avec Kristin Scott Thomas et Charlotte Poutrel dans le rôle de Sarah, la petite fillette juive de 10 ans. C’que j’aime chez cette auteure c’est sa fraîcheur authentique à nous parler du drame sans l'amoindrir, mais tout en restant dans le vrai. Avec toujours une note de suspense.
Le coeur d'une autre n'était pas non plus mon favori. À moins que c'était parce que le nuage de Chambly ne passait pas dans l'coin ce jour-là..... Ça altère toujours mon jugement.... ^^

manU 24/04/2016 10:48

Une histoire qui a forcément un écho encore plus fort pour un cœur de maman...

Nad 24/04/2016 17:20

Arf, j’sais pas comment on peut faire pour se remettre de la perte d’un enfant. Faut pas que j’y pense ça me rend mal! Une auteure que j’aime beaucoup…
Bon dimanche mon King des marais :-*

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher