Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 17:34
Tous les matins je me lève - Jean-Paul Dubois

« Il faut se méfier des buveurs de lait. Ils ont parfois des réactions d’alcoolique atrabilaire »

 

***********************

 

 

« Si on avait une perception infaillible de ce qu’on est, on aurait tout juste encore le courage de se coucher, mais certainement pas celui de se lever. » -

É.-M. Cioran

 

Paul Ackerman se lève chaque jour à midi. Il est marié, il a trois enfants et est propriétaire d’une maison avec piscine. Il n’a pas de travail, pas d’horaire, pas d’amis, pas de contraintes. Même la compagnie d’assurances ne l’assure plus… ni pour la voiture, ni pour la maison, ni pour les enfants… Tous les matins je me lève est le titre de son nouveau roman qui a du mal à voir le jour. Pas étonnant, Paul Ackerman est l’écrivain en syndrome permanent de la page blanche. Sa femme le trouve lâche. Elle ne lui adresse même plus la parole.

 

« J’étais sans doute l’un des trois quatre types les plus malheureux du monde. »

 

Amateur fou de bagnoles, il pleure comme un enfant sur ses voitures « mortes » plus que sur sa propre vie. En proie à une profonde détresse, il retourne voir « son ex » à la ferraille comme d’autres vont pleurer sur la tombe d’un proche. Avant de repartir chez lui avec le signe chromé de sa Karmann serré entre ses mains. Un objet gardé précieusement telle une relique coulée dans l’or des sentiments les plus forts. Pour le meilleur et pour le pire…

 

« Maintenant, j’étais à quatre pattes au chevet de la Karmann. Elle ne respirait plus. Elle avait les phares tournés vers le ciel. C’était fini. Elle avait été tuée sur le coup. Je m’accrochais à son aile, j’étais à genoux et je m’accrochais. Je m’en voulais d’être vivant. »

 

En fait, Paul Ackerman vit la nuit où il joue comme poste arrière dans la ligue nationale de rugby. Une vieille obsession qu’il nourrit depuis toujours de se mesurer aux Anglais : « Ackerman, grouillez-vous, le titulaire s’est claqué, on a besoin de vous pour claquer les Anglais ». La nuit, il lui arrive même de rêver qu’il vole et de se réveiller ému aux larmes. Il y a de ces rêves parfois qui change ainsi votre vie…

 

Moi, je l’aime bien Ackerman! Son histoire en est une d’humanité. Il vit à l’extérieur du monde où les jours défilent dans une sorte d’écoeurement nauséeux. Pour donner un sens à sa vie, il prend parfois de grandes décisions existentielles, comme celle de se laisser pousser la moustache (!). Si la succession de petits riens qui constitue son quotidien ne suffit pas à le rendre parfaitement heureux, elle aura le mérite de lui offrir au passage de brefs instants de bonheur. Comme cette fois où il se sera arrêté au bord d’une falaise pour admirer le coucher de soleil sur la mer en mangeant des haricots en boîte. Et boire un grand verre de lait froid. Car Paul Ackerman est accro au lait, il s’y accroche comme à une bouée de sauvetage. Le liquide froid glisse dans sa gorge, seulement alors il a l’impression d’exister…

 

« Je ne vaux pas grand-chose et je ne crois en rien. Et pourtant, tous les matins je me lève »

 

J’ai découvert ce petit roman à travers un article du journal La Presse où James Hyndman le citait comme « le livre le plus souvent donné en cadeau ». C’est en le refermant sur la dernière page qu’on comprend la teneur de ces mots. Les chapitres défilent avec ironie et sarcasme, certains passages sont à mourir de rire! Paul Ackerman a le sens aiguisé de l’autodérision, ce livre est un vrai rayon de soleil. Les jours passent et se ressemblent. Mais ils ont le mérite de nous ressembler…

 

Un p’tit verre de lait avec ça?

 

« Un jour on se lève et on fout tout en l’air pour repartir à zéro. »…

Tous les matins je me lève - Jean-Paul Dubois

commentaires

Nadège 04/03/2016 10:03

Oh c'est un auteur que je n'ai jamais lu. Ce roman-là devrait me plaire, je note!! Et je t'embrasse.

Nad 06/03/2016 14:29

J'crois qu'il te ferait rire ma Nadège :D)) Je t'embrasse aussi

le livre-vie 29/02/2016 21:34

J'adore cette chronique! J'ai quelques livres de cet auteur dans ma PAL, mais je n'en ai jamais ouvert un seul encore. J'ai l'impression que je passe à côté de quelque chose.

Je veux bien un verre de lait ! J'adore ça!

Nad 06/03/2016 14:27

Jean-Paul Dubois a été une agréable découverte pour moi, il est génial cet auteur, plein d'ironie et de sarcasme sur la société actuelle. Je crois que tu l'adorerais! Bisous Céline

Chrisdu26 26/02/2016 10:48

Tu vois en lisant la 4eme de couverture je serai passé à côté de ce livre mais en lisant ton billet ... J'ADORE... il n'y a pas d'autre mot. Et je verrai bien ce livre en film.

Bonne journée ma Blondinette et Bonne vacaaaaaaances ;-)

XXX

Moi je veux bien un verre de lait mais je le digère plus mdr ;-)

Nad 26/02/2016 14:16

En film il serait trop bon!!! Vraiment drôle, plein d’ironie et de sarcasme, une lecture qui fait du bien :D
Bonne journée à toi aussi ma tite bulle de savon d'amour et merciiiiiii

SLURP! XXX

(pour le lait, avec du sirop d’érable dedans p’t’être que ça passerait mieux ^^)

le Bison 26/02/2016 09:25

Moi tous les matins elle se lève ! Mais on n'est pas là pour parler de ma vie et tu vois je crois que je me passerai bien de ton verre de lait... C'est qu'avec l'âge, je deviens de plus en plus sélectif. Par contre, à l'occasion pour tâter de son humour, pourquoi pas, un Dubois, au comptoir sans verre de lait. Surtout que cette histoire, je crois qu'elle me parlerait bien...

Nad 26/02/2016 14:08

Tabarnak Bison, faut jamais sous estimer le pouvoir du lait! Un verre chaque matin et ça te met assez de mine dans l’crayon pour qu’elle reste levée jusqu’au soir! Enfin, j’dis ça comme ça… ^^

J’pense que tu l’adorerais ce Dubois! Mais ça prend du lait pour le lire, t’as qu’à mettre du chocolat et des guimauves dedans pour que ça passe mieux…

Eeguab 26/02/2016 08:37

JP Dubois manie fort bien humour et dérision, Kennedy et moi, Vous plaisantez M. Tanner, et tu me donnes bien envie de trinquer avec ce Paul Ackerman, même avec du lait. A bientôt et merci Nad.

Nad 26/02/2016 14:12

Vous êtes quelques uns à me parler de « Vous plaisantez monsieur Tanner », ce sera mon prochain de l’auteur, faut absolument que j’le lise! :D

Un bon grand verre de lait avec des biscuits trempés dedans, y’a rien d’mieux! ^^

Bises et bon weekend Claude

Jerome 25/02/2016 12:13

J'adore l'écriture de Dubois, son humour surtout. "Vous plaisantez Mr Tanner" est à mourir de rire !

Nad 25/02/2016 14:28

Quel humour ce Jean-Paul Dubois, j'vais pas tarder à y revenir! Entre ironie et sarcasme, autodérision, des personnages à mourir de rire dans leurs attitudes désinvoltes, j'adore!
À certains égards son humour m'a fait penser à celui de Foenkinos dans "Le potentiel érotique de ma femme" ou encore Martin Page dans "Comment je suis devenu stupide". Je note "Vous plaisantez monsieur Tanner", si c'est à mourir de rire j'veux pas passer à côté! ^^

krol 25/02/2016 10:18

J'aime beaucoup cet auteur. Mon préféré de lui reste à ce jour Une vie française. Mais je ne connais pas celui-ci, tu titilles ma curiosité.

Nad 25/02/2016 14:19

Si tu veux en rire un bon coup j'te le suggère :D
Je note "Une vie française", c'est certain que j'en lirai d'autres de cet auteur, merci...

manU 24/02/2016 20:34

Je n'ai encore jamais lu Jean-Paul Dubois mais il me semble bien en avoir un ou deux dans ma PAL...
Moi aussi, tous les matins je me lève et il y a des jours où je m'en passerai bien !! ^^

Nad 25/02/2016 03:16

Mdrrrrrrrrrr j’m’en passerais aussi certains matins! ^^
Vive le glandouillage!!! ^^ ^^

Une belle découverte cet auteur, j'ai vraiment passé un bon moment...

BisouillEs mon King des marais

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

Résultats de recherche d'images pour « les enfants de l'exode salgado »
 

Rechercher