Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 02:11
L'ultime secret de Frida K. - Gregorio León

Un thriller politique situé dans le Mexique de Frida Kahlo, j’allais me régaler c’est certain! À Mexico ont débuté les préparatifs pour la célébration du centenaire de la naissance de l’artiste. Au même moment, des autels sont profanés, la guerre est déclarée à la Santa Muerte. Vierge des oubliés ou Sainte des narcotrafiquants, elle est cette figure emblématique d’un mouvement religieux mexicain - un squelette habillé d’une robe de mariée. Alors que des stripteaseuses sont retrouvées mortes avec cette icône macabre tatouée sur le sein gauche, dans une galerie d’art, un autoportrait de Frida avec un colibri dans la main droite (représentation de l’amour), dédicacé à Trotski, est volé. L’inspecteur Machuca et Daniela, une jeune détective privée, enquêtent…

 

Le contexte historique mouvementé dans lequel Gregorio León nous plonge est captivant, envoûtant, hypnotique! Du moins, et je reconnais manquer d’objectivité, pour ceux qui affectionnent ce pays autant qu’il me fascine. Le Mexique est donc divisé entre ceux qui défendent El Peje et ceux qui ont voté pour le Parti d’Action Nationale de Gustavo Madero Muñoz (enfin, même si en vérité il n’existe à mon sens qu’une seule division, marquée par une ligne géographique avec les États-Unis…). Néanmoins, l’auteur manie avec brio des allers retours entre le Mexique d’aujourd’hui et celui des années 40 à la Maison Bleue, 7 de la rue Coyoacan où habitaient Frida et Diego avec leurs invités Trotski et Natalia Sedova. Vous devinerez que je tournais les pages avec l’enthousiasme de retrouver le couple d’artistes! Gregorio León en a si bien peint la réalité que pour un instant je me serais cru dans une toile de l’un ou de l’autre à partager des fajitas tout en discutant Révolución…   

 

L’autoportrait de Frida dédicacé secrètement à Trotski est donc l’élément clé autour duquel pivote le roman. Il fait l’éveil notamment d’une correspondance entre les amants pour le moins compromettante. Alors que Diego s’était battu pour trouver un asile à Mexico à Trotski et sa femme, l’invité partageait le lit de son hôtesse. Il ne faut pas non plus se méprendre, je ne suis pas à faire l’apologie de Diego qui avait, à l’heure ou Frida se payait du bon temps, couché avec la moitié de Mexico! Trouvant donc refuge à la Maison Bleue, en dépit de leurs différents politiques, les deux hommes se lient d’amitié, du moins pour un temps. Si Rivera avait fait triompher la Révolución avec ses convictions politiques de gauche, le second, héros de la révolution d’Octobre et phare de la pensée marxiste, travaillait à une biographie sur Staline.

 

Quel régal que ce thriller politique! En plus d’y relater les frasques du couple, leur histoire, leur idéologie, leurs déchirures, leurs tromperies et plus encore, Gregorio León n’y va pas de main morte pour illustrer les corruptions, souvent d’actualité, entre l’église, les narcotrafiquants, la police et le milieu de la prostitution. 

 

J’ai dit déjà que je me suis régalée? :D

L'ultime secret de Frida K. - Gregorio León

commentaires

Attrape-mots 18/12/2015 12:36

Il me tente beaucoup, je note :D

Nad 20/12/2015 20:59

Il est très bon :D

claudialucia 14/12/2015 23:38

Cela m'intéresse! j'ai vu l'exposition Frida Kahlo et Diego à Paris il y quelques années et je l'avais trouvée passionnante. Les rapports du couple aussi car ils sont tellement le reflet de la peinture de Frida.

Nad 15/12/2015 01:03

Je crois que tu l’aimerais beaucoup! Il y a quelques années j’ai aussi vu une expo à Toronto sur Frida et Diego : « Frida & Diego: Passion, Politics & Painting ». J’me demande si tu as vu la même expo, en tout cas j’étais fascinée et émerveillée, un moment super fort! Bisous

le livre-vie 13/12/2015 11:01

Ahhh, il me le faut! Frida: j'adore! Diego: j'adore son art (parce que niveau personne, il n'avait pas l'air super!) Je pourrai en parler pendant des heures!
México me fascine, ce mélange de cultures, cette société mise à mal par le narcotraffic, l'intégration des indiens... Et après une petite recherche sur le net, je viens de le trouver en VO! Je suis RAVIE!
C'est ça les copines du net: on bosse tellement qu'on en oublie presque de respirer, et un dimanche matin, on craque en se disant: Allez, un peu de temps pour moi. Et sou, on tombe sur une pépite chez les copines! Mon dimanche est ensoleillé grâce à toi! Merci!

Nad 15/12/2015 01:03

Niveau « personnalité » c’est vrai que Diego… il savait compenser par ses murales par contre, comme tu dis. Je voue une énorme admiration au couple d’artistes et au Mexique, ce pays tellement cher à mon cœur! Là-bas je m’y sens comme chez moi, même si je n’arriverai jamais à me faire aux p’tites bibittes de la jungle de la Riviera Maya, tarentules et compagnie… ARKKKK! :D

J’suis tellement heureuse d’avoir contribué à ensoleiller ton dimanche! Comme c’est gentil ça…

Bisous et bonne semaine Céline

le Bison 11/12/2015 22:59

Je me verrais bien dans la peau de Diego, entre deux verres de bières et de mezcal, couchant avec la moitié féminine de Mexico. Ça ferait bien mon bonheur. Ok, j'ai peut-être pas ses talents de peintre en bâtiments, mais quand même, la moitié des mexicaines de mexico ! Il y aurait de quoi partager un peu avec un pauvre bison selon face au ver du fond de sa bouteille de mezcal.

Nad 17/12/2015 23:56

Je ne voyage jamais sans ma peau de grizzly, au cas où il me prendrait une envie de m’allonger et piquer un somme après avoir englouti un ver au fond d’une Mezcal. Hostie que j’suis prévoyante! ^^

le Bison 15/12/2015 22:13

Y'a des grizzly qui hibernent jusqu'au Mexique ?

Nad 12/12/2015 18:29

Tu pourrais peindre l’amour sur le corps des femmes au lieu de t’attarder sur des murales.
Et t’allonger ensuite sur une peau de grizzly pour jouer du majeur sur les mexicaines en bouffant le scorpion au fond de ta mezcal. Ça ferait pas ton bonheur ça? ^^

Chrisdu26 11/12/2015 22:07

Frida et son portrait universel et pourtant je ne la connais pas du tout.

Ce roman doit être très intéressante et se plonger dans la vie de cette femme d'autant plus...

Elle a couché avec la moitié de Mexico ?! A wèèèè quand même! ça fait du monde ^^ ! :D

Mexico Me xi i co .... sous le soleil qui chante iiiiiiiii :D

Bisous Ma belle :D XXX

Nad 12/12/2015 18:25

Le fait qu’il raconte en parallèle la vie de Frida et Diego à la Maison Bleue ça a fait toute la différence. Pas certaine que je m’y serais intéressée sinon…

C’est Diego qui a couché avec la moitié de Mexico, ça fait effectivement pas mal de monde pour une partouze! ^^

Mexiiiiiiiii coooooo

Gros becs ma rousse xxx

manU 11/12/2015 21:26

Tu ne te serais pas régalé par hasard ???? ;)

Nad 12/12/2015 18:22

Régalée, moi?
Autant que j’me régalerais d’une cuisse de grenouille marinée et sautée dans l’beurre à l’aïl……! ^^
Slurp! :D))

Nadège 11/12/2015 15:58

On le voit bien que tu t'es régalée!!! Frida Khalo m'a toujours fascinée et impressionnée.

Nad 12/12/2015 18:21

Quelle femme Frida Kahlo! Même fascination que pour Camille Claudel…
Bisous

jerome 11/12/2015 12:29

Tu t'es régalée ou je me trompe :)
Pour le coup ce n'est pas du tout mon truc les thrillers politiques mais Frida, Diego et Trotski, ça me parle !

Nad 12/12/2015 18:19

Ça paraît tant que ça que j’me suis régalée? :D))

Frida et Diego j’suis une fan finie, leur histoire, leur passion, tout me fascine!

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

La Frontière du loup par Hall

Rechercher