Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 00:57
Le Sel de la Terre - Sebastião Ribeiro Salgado

« L’homme est le sel de la terre »

 

Il arrive que certaines rencontres changent quelque chose en nous. Comme un cadeau venu du ciel, j’ai eu ce privilège en empruntant un chemin qui m’a menée à marcher sur les pas de l’homme, les deux pieds enfouis dans « Le Sel de la Terre ». Sur ma route, j’ai croisé l’œuvre photographique du grand brésilien Sebastião Ribeiro Salgado et j’ai su que ma vision de l’humanité venait d’être ébranlée dans ses fondements les plus profonds.

 

« Un photographe est quelqu’un qui écrit avec la lumière et dessine le monde avec des ombres »

 

En prenant part à ce documentaire, réalisé par son fils Juliano Ribeiro Salgado et Wim Wenders, photographe allemand, j’ai pris conscience plus que jamais des étendues insoupçonnées du monde qui nous entoure. De sa beauté et de ses souffrances. De ses drames et de ses richesses. De ses édifications et de ses fractures. Le photographe a voulu que nous nous sentions concernés par l’ampleur des bouleversements qui marquent notre planète. Que nous soyons émerveillés, tout autant qu’horrifiés, par ses 40 ans d’images captées sous l’œil témoin de son objectif, dans une volonté de mieux saisir les enjeux auxquels l’humain fait face. Que nous réalisions que nous avons notre part de responsabilité dans ce chaos. Que s’éveille notre conscience collective face à ces désastres qui frappent le vaste monde que nous partageons. Que nous saisissions enfin les motivations de l’homme vis-à-vis son prochain et sa force d’intelligence dans le processus d’adaptation à son milieu.

 

« Plus que jamais, je sens que la race humaine est « une ». Au-delà des différences de couleur, de langue, de culture et de possibilités, les sentiments et les réactions de chacun sont identiques. Les gens fuient les guerres pour échapper à la mort ; ils émigrent pour améliorer leur sort ; ils se forgent de nouvelles existences dans des pays étrangers, ils s'adaptent aux pires situations… »

 

Le chemin qu’il nous amène à emprunter fait écho aux réflexions d’un homme qui a côtoyé les pires tragédies et les plus grands bouleversements des dernières décennies. Qui a fait le tour de la planète et vécu les guerres, les génocides, les exodes… et vu de ses propres yeux les conditions difficiles auxquelles sont exposés les migrants, les mineurs, les victimes de famine, etc. Qui a vécu avec les Touareg, le peuple Yali de Papouasie Occidentale, en plein cœur du génocide Rwandais, avec les travailleurs de la Mine d’or de la Serra Pelada (un de ses reportages les plus prisés), traversé la Mer de Sibérie orientale, le Soudan, l’Équateur, le Pérou, la Bolivie, l’Arctique, l’Antarctique, l’Amazonie, bref le bout du monde, de l’est à l’ouest, du nord au sud, de parallèles en méridiens. Un ensemble de réflexions en ont découlé et l’ont mené à la triste conclusion que les hommes sont incapables de vivre en collectivité…

 

« Je ne suis plus certain que les êtres humains soient vraiment faits pour vivre en communauté, je ne suis pas sûr que nous puissions survivre en tant qu'espèce »

 

Si Le Sel de la Terre est un film documentaire consacré à l’œuvre de Sebastião Ribeiro Salgado, il est avant tout l’écho intime d’un fils parti à la rencontre de ce père qu’il a très peu connu. L’hommage d’une vie dédié à l’un des plus grands photographes humanitaires au monde.

 

« En fait, l’histoire de mon père est celle d’un type qui trouve une fonction à sa photographie, qui va trop loin, qui craque, et qui, obligé de se réinventer, le fait d’une façon qui engendre beaucoup d’espoir »

 

Un grand moment d’émotions, de bouleversements, de larmes et d’émerveillement, un voyage intérieur au cœur de la Terre. Parfois dérangeant, mais toujours émouvant, Le Sel de la Terre a été présenté dans la sélection « Un certain regard » du Festival de Cannes 2014 où il a remporté trois prix. Il a également remporté le prix du meilleur film documentaire aux Oscars en 2015…

Durée: 1h50

 

Plus qu’un coup de cœur, c’est un immense coup de foudre <3

 

Bande-annonce

 

Reportage photos

 

« Au cours des ans, Sebastião Ribeiro Salgado a offert sa collaboration à plusieurs organisations humanitaires, dont l'UNICEF, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Médecins sans frontières et Amnesty International. Avec son épouse, Lélia Wanick Salgado, il se consacre à un projet de reforestation et de revitalisation communautaire dans l'État brésilien de Minas Gerais »

Le Sel de la Terre - Sebastião Ribeiro Salgado
Le Sel de la Terre - Sebastião Ribeiro Salgado
Le Sel de la Terre - Sebastião Ribeiro Salgado
Le Sel de la Terre - Sebastião Ribeiro Salgado
Le Sel de la Terre - Sebastião Ribeiro Salgado
Le Sel de la Terre - Sebastião Ribeiro Salgado
Le Sel de la Terre - Sebastião Ribeiro Salgado
Le Sel de la Terre - Sebastião Ribeiro Salgado

commentaires

Didi 16/05/2015 10:51

Bonjour Nadine,
tu nous présente là de belles images. Je n'ai pas vu le documentaire mais j'en ai très envie déjà quand il est sorti mais finalement je n'ai pas eu l'occasion de la voir sur grand écran ... Ce sera sur la télé désormais.
Bon WE

Nad 19/05/2015 02:00

Bonjour Didi, vraiment je te souhaite de le voir. En tout cas ce documentaire a changé quelque chose en moi. Merci de ta visite.
Bonne semaine

manU 08/05/2015 13:07

J'ai beau les voir et les revoir, ces photos sont toujours aussi bouleversantes...

Nad 09/05/2015 16:10

Vraiment bouleversantes... en plus j'ai eu du mal à les sélectionner car il y en avait des centaines d'autres!

dasola 06/05/2015 10:33

Bonjour Nadine, ces photos me font regretter de ne pas avoir vu le documentaire. Bonne journée.

Nad 09/05/2015 16:07

Peut-être auras-tu l'occasion de le louer. Bon weekend à toi

Philippe D 02/05/2015 21:33

Je ne connais pas ce photographe mais ses photos sont bouleversantes, magnifiques!

Nad 09/05/2015 16:05

Si un jour tu as la chance de voir son documentaire, je crois que tu serais encore plus bouleversé. C'est à couper le souffle!

Nadael 29/04/2015 10:13

Merci de m'avoir mise sur le chemin de ce documentaire. Il faut absolument que je le vois. Beauté et férocité, l'humanité en somme... La bande annonce est bouleversante, les photos belles et fortes à l'instar des paroles prononcées... Je t'embrasse.

Nad 30/04/2015 02:17

Beauté et férocité, c’est ça…! Oh moi aussi j’adore la bande-annonce! Je ne me lasse pas de la regarder. Je t’embrasse xx

claudialucia 28/04/2015 23:47

J e n'ai pas vu Le sel de la terre mais je connais les photos de Salgado et c'est vrai qu'elles sont bouleversantes! Et quelle beauté en noir et blanc!

Nad 30/04/2015 02:17

Complètement bouleversantes! En plus le noir et blanc rend parfaitement bien l’idée de drame et de lumière qui se jouent dans ce documentaire..

le Bison 28/04/2015 22:24

Je ne connaissais ni le film, ni le photographe. Cela me semble un beau témoignage, pour raconter cet homme et ses photos, pour montrer le sel de la terre et sa poussière.

Nad 30/04/2015 02:41

Bison, toi qui aimes les grands espaces, tu te régalerais devant ce documentaire! Tu vas même y croiser des bisons, un ranch et de la poussière en masse… ;-)

manU 28/04/2015 21:42

Comme tu as bien fait de faire ce billet, ton ressenti est touchant...
J'espère avoir l'occasion de voir ce documentaire après tout ce que tu en dis.

C'est beau et rare un coup de foudre...

Nad 30/04/2015 02:13

Merci de m’avoir encouragée à le faire… ;-)
J’espère vraiment que tu auras l’occasion de le voir et de me dire ce que tu as ressenti. Parce que c’est bien vrai, c’est beau et rare un coup de foudre, et encore mieux de pouvoir le partager….
Bisouilles

Chrisdu26 28/04/2015 17:07

J'adore les photos en noir et blanc. Vient se rajouter un billet magnifique et l'on a qu'une envie c'est d'aller voir l'exposition. Des photos poignantes quand même ... La misère à l'état pur ...

Merci ma Blonde ;-)

Des bisous tout pleins XX

Nad 30/04/2015 02:43

Un documentaire qui prend aux tripes et qui donne envie d’aller aux quatre coins du monde pour mettre les pieds dans le sel de la terre. C’est magnifique!

Bisous roussette ;-) xxx

Eeguab 28/04/2015 07:58

Le film est une réussite. J'en suis sorti pessimiste.

Nad 30/04/2015 02:06

Une grande réussite! Je pense qu’il est à peu près impossible d’en sortir indifférent. J’étais vraiment émerveillée devant toutes ces images qui racontent notre planète, mais très ébranlée dans ma vision de l’humanité. Les hommes sont des loups...
Bonne semaine Claude

L'amarrée Des Mots

  • : L'amarrée des mots
  • L'amarrée des mots
  • : « Si ce que tu dis n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi... » - Eric-Emmanuel Schmitt
  • Contact

En ce moment je lis...

La Frontière du loup par Hall

Rechercher